Eglise luthérienne, ancienne église paroissiale Saint-Blaise

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De luthériens

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Église luthérienne

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Blaise

Titre courant

Eglise luthérienne, ancienne église paroissiale Saint-Blaise

Localisation

Localisation

Alsace ; Bas-Rhin (67) ; Baldenheim ; 1 rue de l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Marckolsheim

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l') 1

Références cadastrales

1986 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Enclos

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle (?), 13e siècle, 14e siècle, 15e siècle, 17e siècle, 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

S'il semble qu'un lieu de culte ait existé dès le 11e siècle (1031 ou 1042 ?) , sa présence n'est assurée qu'à partir du 14e siècle (1371) date à laquelle est cité un recteur. Depuis le Moyen Age, les Rathsamhausen ou leurs successeurs à la tête du fief de Baldenheim furent inhumés dans l'édifice. Un document de 1418 révèle que cette église était placée sous le vocable de Saint-Oswald. En 1576, la réforme protestante est introduite à Baldenheim et l'édifice est affecté au culte nouveau. En 1758, l'instauration du simultaneum redonne le choeur à la communauté catholique. A cette occasion ce dernier est placé sous le patronage de Saint-Blaise. Cette coexistence, source de conflits réguliers entre les communautés, dure jusqu'en 1937, date de l'édification de la nouvelle église catholique. La construction actuelle résulte de plusieurs campagnes de travaux allant du 12 ou 13e siècle jusqu'au début du 19e siècle. Les constats archéologiques menés au cours des années 1992-1993 ont révélé que l'édifice le plus ancien se composait d'un vaisseau de même largeur que l'actuel mais plus court et qu'il disposait d'un choeur à chevet plat. Au 14e siècle la nef est agrandie vers l'ouest et enrichie d'un décor pictural intérieur (découvert en 1904). Au 15e siècle, une tour clocher puis un choeur à pans sont accolés contre les faces sud et est du choeur précédent. Ce nouveau choeur fut probablement érigé par la famille Rathsamhausen-Ehnwihr puisque leurs armoiries et celles de familles alliées sont sculptées sur les clefs de voûte. Ces travaux entraînent également un renouvellement du décor pictural et probablement de la charpente du vaisseau. Entre le 16e et le 18e siècle, une tribune desservie par un escalier extérieur est installée dans la nef. C'est également durant cette période que sont aménagés les oculi et peints les textes sacrés de l'ancien testament. Le début du 19e siècle voit la surélévation du clocher.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Orientée, l'église se compose d'un vaisseau à quatre travées précédé à l'est par un choeur à chevet à trois pans cantonné de contreforts à larmiers. Une tour clocher s'appuie contre le flanc sud, à hauteur de la travée carrée de l'avant-choeur. Couvert d'une toiture à longs pans portée par une charpente à assemblages en queue d'aronde, le vaisseau est plafonné. Des baies à chambranles en grès en arc brisé percent les parties hautes des murs gouttereaux. Ces ouvertures étroites sont munies ou non d'un remplage trilobé et d'un meneau. Dans la partie inférieure prennent place des oculi dénués de chambranles. Muni de chaînes d'angle, le mur-pignon est aveugle et seule l'entrée principale l'occupe. Cet accès qui présente un chambranle en grès à linteau en bâtière est celui d'origine et correspond à l'édifice primitif éclairé par les petites fenêtres en plein cintre perçant à mi-hauteur la maçonnerie à l'extrémité ouest du vaisseau. Postérieur, le second accès occupe l'extrémité sud-est du vaisseau. En arc brisé, son encadrement enrichi d'un cavet est en grès rose. L'avant-choeur de plan carré, voûté sur croisées d'ogives à clef armoriée, est plus étroit que la nef. Ouvrant par un arc triomphal en plein cintre, il est éclairé au nord par une petite baie à remplage trilobé. Au sud il donne par l'intermédiaire d'une porte au chambranle mouluré sur le rez-de-chaussée de la tour clocher remplissant la fonction de sacristie. Dans la partie haute du volume une seconde porte donnait accès au ler étage du clocher. Egalement voûté sur croisée d'ogives à clef armoriée, le choeur est percé de cinq baies. En lancette polylobée, deux d'entre-elles occupent les pans droits. Deux autres, à deux formes couvertes d'un arc en accolade et trilobées, occupent les pans coupés. Agrémentant le chevet, la dernière est en arc brisé à trilobe et quadrilobe. Surmontée d'une flèche octogonale à égout retroussé, la tour clocher est haute de quatre niveaux. Le rez-de-chaussée est occupé par une sacristie. La souche maçonnée avec dalle d'autel au 1er étage tend a révéler que cet espace a servi de chapelle haute. L'existence de renfoncements avec banquette sur les faces nord, sud et ouest, ainsi que la présence d'une porte donnant sur le choeur, appuient cette hypothèse. La chambre des cloches, ouverte sur l'extérieur par des baies à chambranles en grès en arc brisé à deux formes trilobées, occupe le dernier étage. Des chaînes d'angle et des bandeaux structurent et enrichissent la tour. L'intérieur du lieu de culte est abondamment orné de fresques et d'inscriptions pieuses. Différents aménagements liturgiques tels que banc des desservants, armoires eucharistique (?) et murale, lavabo en niche ont été maintenus.

Commentaires d'usage régional

Arc triomphal en plein-cintre,baie en plein-cintre,arc brisé,assemblage en queue d'aronde,chambranle mouluré,chaîne d'angle

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1970/06/02 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Église paroissiale luthérienne, y compris les peintures murales : classement par décret du 2 juin 1970.

Référence aux objets conservés

IM67014672, IM67014637, IM67014642, IM67014646, IM67014671, IM67014633, IM67014643, IM67014635, IM67014639, IM67014632, IM67014641, IM67014638, IM67014644, IM67014634, IM67014636, IM67014640, IM67014645

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Brunel Pierre, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/74
église paroissiale Saint-Blaise, temple luthérien
église paroissiale Saint-Blaise, temple luthérien
© Région Alsace - Inventaire général
Voir la notice image