Peintures monumentales (No 1)

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

1

Titre courant

Peintures monumentales (No 1)

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Baldenheim ; 1 rue de l'Eglise ; église luthérienne, ancienne église paroissiale Saint-Blaise

Numéro INSEE de la commune

67019

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Marckolsheim

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l') 1

Nom de l'édifice

Église luthérienne, ancienne église paroissiale Saint-Blaise

Référence Mérimée de l'édifice

IA67010725

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Peinture monumentale peinte sur les murs et les voûtes du choeur, sur l'arc triomphal du côté de la nef.

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Mortier (support) : détrempe à la colle

Indexation iconographique normalisée

Les apôtres, saint Paul, Ezéchiel, David, Joël (?), Noé (?), Moïse, Adoration des Mages

Description de l'iconographie

La partie inférieure des murs du choeur est revêtue d'un lambris de demi-revêtement peint en trompe l'oeil. Le mur nord de la travée droite est divisé en trois zones distinctes : le lambris, une bande avec les Apôtres et une scène non identifiée. Le mur nord de l'abside est percé d'une niche entourée d'anges.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée.

Inscription

Date (peinte, sur l'oeuvre, partiellement illisible), inscription concernant l'iconographie (peinte, latin, sur l'oeuvre)

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Lieu de création

Alsace, 67, Baldenheim, église paroissiale Saint-Blaise, temple

Siècle de création

2e moitié 15e siècle

Description historique

Les peintures monumentales figurées ou rechampies ornant les parois, les voûtes du choeur, de l'arc triomphal et de la sacristie furent réalisées à différentes époques. Le choeur a probablement été reconstruit par des membres de la famille Rathsamhausen zum Stein au courant de la 2e moitié du 15e siècle, peut-être entre 1470 et 1480, comme le laisse penser le millésime incomplet de cette décennie porté sur l'arc triomphal et sur une niche du choeur. De même, les armoiries scuptées et peintes des Rathsamhausen zum Stein accompagnées de celles des Zorn et de celles d'une famille non identifiée figurant sur les clefs de voûte du choeur permettent une datation des peintures de l'ensemble du choeur du 4e quart du 15e siècle. Une première campagne comprenant les croix de consécration et peut-être la polychromie imitant le grès qui souligne le profil des baies et arcs parait pouvoir dater des années 1470-1480, comme peut le laisser croire le millésime peint sur le claveau central de l'arc triomphal (côté du choeur). Un second cycle, le plus remarquable, de peintures monumentales figurées fut réalisé, sans doute vers 1490-1500. Sur le plan stylistique, celui-ci est très nettement inspiré par les gravures de Martin Schongauer (vers 1450-1491) et par la scène du Jugement dernier que celui-ci peignit dans la cathédrale de Vieux-Brisach entre 1488 et 1491 et s'inscrit donc comme un jalon digne d'intérêt de la peinture du Rhin supérieur vers 1500. Il s'agit des symboles des Evangélistes et du cortège des Apôtres. L'iconographie révèle également les préoccupations religieuses de cette époque, avec des thèmes comme le Jugement dernier. Il a été recouvert d'un badigeon a une date indéterminée, peut-être après l'introduction de la Réforme en 1576. Totalement oubliées, les peintures monumentales furent partiellement redécouvertes pour la première fois en 1902 ou en 1904 ; cette dernière date est corroborée par une coupure de presse datée de 1942 disant que les peintures du choeur avaient été dégagées en 1904 par le peintre Henri Ebel. L'ensemble de l'édifice ainsi que les vestiges connus des peintures monumentales furent classées au titre des Monuments historiques le 2 juin 1970. Une importante restauration de l'édifice fut entreprise entre 1988 et 1992. Puis entre 1992 et 1993, une restauration globale fut faite, à la fois du cycle de la nef et de celui du choeur, par Mlle Marie-Lys de Castelbajac.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1970/06/02 : classé au titre immeuble

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2002

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/70
Vue d'ensemble partielle de la voûte de la travée droite du choeur.
Vue d'ensemble partielle de la voûte de la travée droite du choeur.
© Région Alsace - Inventaire général
Voir la notice image