Eglise abbatiale, puis église paroissiale Sainte-Walburge

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église, église paroissiale

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Église abbatiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Walburge

Titre courant

Eglise abbatiale, puis église paroissiale Sainte-Walburge

Localisation

Localisation

Alsace 67 Walbourg

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Woerth

Adresse de l'édifice

Grand Rue ()

Références cadastrales

1986 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Nom de l'édifice

Abbaye de bénédictins

Références de l'édifice de conservation

IA67008490

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 12e siècle, 3e quart 15e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1456, 1461

Auteur de l'édifice

Boeblinger Hans (architecte)

Description historique

Après la fondation d'un ermitage en 1074, dont il ne reste aucun vestige, une église fut élevée à partir de 1105, par la volonté de Frédéric, duc de Souabe et de Pierre, comte de Lutzelbourg, grâce à de nombreux privilèges accordés par l'empereur Henri V. De cet édifice subsistent les parties inférieures des murs de la nef, dont les fenêtres qui avaient été longtemps obturées ont été remises au jour en 1967. Au sud une porte latérale a conservé ses deux piédroits sculptés (incomplets). Un châssis de fenêtre en bois, déposé au musée de Haguenau, a été daté des années 1100 par dendrochronologie. En 1456 (date sculptée sur le pilier nord-est de la tour de croisée et armoiries de l'abbé au sud) , l'abbé Burckhard de Mullenheim fit reconstruire le choeur, surélever les murs de la nef, repercer des ouvertures dans le mur ouest de la nef et construire une chapelle dite des anges, actuelle sacristie. Le maître d'oeuvre a laissé sa marque de tailleur de pierre sur la clé de voûte sud de la tour de croisée : il s'agit de Hans Boeblinger (mort en 1482) , architecte de l'église de la Vierge à Esslingen (Allemagne). Marques de tâcheron sur l'escalier de la tourelle sud. La date 1461 inscrite sur les verrières de l'abside indique probablement la date d'achèvement des travaux. Un jubé construit à la même époque fut détruit en 1725 et deux statues de la Vierge et de saint Jean, qui pourraient en provenir sont actuellement placées sur la façade de la mairie (ancien presbytère). Après la guerre de Trente Ans l'abbaye fut occupée par le séminaire de Strasbourg, dirigé par des jésuites. A la Révolution, l'abbaye fut vendue à des particuliers et l'église fut offerte à la commune par Michel Pierre Saglio, en 1805. En 1945, l'église fut touchée par des bombardements aériens, la toiture et les voûtes du choeur percées par des obus ; elles furent restaurées à partir de 1949. Le ravalement extérieur entrepris en 1967 permit de constater que la nef avait gardé ses murs et ses fenêtres du 12e siècle, le niveau supérieur en briques et les baies en arc brisé datant du 15e siècle. Tous les réseaux des baies du choeur ont été remplacés. Charpente de la nef et du choeur datée de 1461 par dendrochronologie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit, brique

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Les murs de la nef sont en moellons de grès, sans soubassement visible, sur 2/3 de la hauteur, la partie supérieure est en briques, comme tous les murs de la tour et du choeur. Nef plafonnée et lambrissée, avec tribune sur 3 arcs portés par des colonnes de grès. Tour de croisée couverte d'une voûte à 8 voûtains, avec coursières latérales. Choeur voûté d'ogives, à clés sculptées. Sacristie au nord, à 2 travées voûtées en étoile.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Tour de croisée,tourelle d'escalier,lambris,coursière,colonne

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1898/12/06 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

1930/02/16 classé MH au J.O.

Référence aux objets conservés

IM67012555, IM67012581, IM67012592, IM67012553, IM67012554, IM67012575, IM67012577, IM67012591, IM67012596, IM67012561, IM67012574, IM67012590, IM67012583, IM67012589, IM67012566, IM67012567, IM67012558, IM67012569, IM67012565, IM67012571, IM67012598, IM67012576, IM67012584, IM67012597, IM67012568, IM67012573, IM67012587, IM67012572, IM67012570, IM67012580, IM67012578, IM67012582, IM67012586, IM67012588, IM67012593, IM67012563, IM67012564, IM67012585, IM67012594, IM67012556, IM67012557, IM67012559, IM67012560, IM67012562, IM67012579, PM67001387, PM67001386

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/102
église abbatiale, église paroissiale Sainte-Walburge
église abbatiale, église paroissiale Sainte-Walburge
© Région Alsace - Inventaire général
Voir la notice image