Abbaye de bénédictins Sainte-Walburge

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictins

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Walburge

Destination actuelle de l'édifice

Église paroissiale ; séminaire

Titre courant

Abbaye de bénédictins Sainte-Walburge

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Walbourg ; Grand Rue 60

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Woerth

Adresse de l'édifice

Grand Rue () 60

Références cadastrales

1986 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cour, jardin, logement, remise, étable à chevaux, chapelle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, 2e moitié 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Description historique

La fondation du couvent de sainte Walburge, traditionnellement attribuée au comte Thierry de Montbéliard en 1074, remonterait plutôt aux années 1105 et 1106, grâce à l'intervention de Frédéric duc de Souabe et du comte Pierre de Lutzelbourg ; de nombreux privilèges lui furent accordés en 1106 par l'empereur Henri V. Une église et des bâtiments conventuels furent élevés en bordure de la forêt sainte, le couvent prenant le titre d'abbaye. En 1119, elle reçut la commune de Durrenbach et le hameau de Hinterfeld comme biens propres et plus tard les villages de Biblisheim et Laubach. Le déclin de l'établissement religieux fut enrayé au début du 15e siècle par l'action de l'abbé Burkhard de Mullenheim, nommé en 1430. Il rétablit la prospérité de l'abbaye et entreprit la reconstruction de l'église abbatiale, en faisant construire un nouveau choeur et agrandir la nef. A sa mort en 1479, son successeur Peter Schwarz poursuivit son action, mais en 1525 la guerre des Paysans ne fit que confirmer la décadence amorcée de l'abbaye. En 1546 l'abbaye fut incorporée sur ordre du pape Paul III à la prévôté de Wissembourg, qui dépendait du chapitre de Spire. Après la guerre de Trente ans qui endommagea sévèrement le couvent, il devint la propriété du grand séminaire de Strasbourg nouvellement créé, par décision du Conseil souverain d'Alsace, en 1685. Il fut occupé par des jésuites qui restaurèrent l'église et les bâtiments d'habitation et firent planter un parc ; après la suppression de l'ordre des jésuites en 1764, le séminaire de Strasbourg put rester propriétaire de Walbourg. En 1790, l'abbaye supprimée devint propriété de l'Etat et le village prit le nom de Walbourg. En 1796 elle fut vendue à Johann Schneider de Landau, qui la revendit en 1801 à Jean Népomucène de Reccum et elle devint la propriété de Michel Pierre Saglio, député du Bas-Rhin, qui fit don de l'église à la commune. Les Saglio firent construire une grande villa au nord de l'église dans la 2e moitié du 19e siècle et en 1890 vendirent leur domaine à un industriel allemand Richard Haniel. Ce dernier fit reconstruire une nouvelle demeure en 1912, remplaçant celle des Saglio. C'est ce bâtiment qui existe encore aujourd'hui, occupé par le petit séminaire de Strasbourg, qui s'y installa en 1946, après l'achat effectué par l'évêché de Strasbourg. Depuis de nombreux bâtiments scolaires et une chapelle ont été élevés, occupant la place de l'ancien parc des Saglio.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

1/3
abbaye de bénédictins Sainte-Walburge
abbaye de bénédictins Sainte-Walburge
© Région Alsace - Inventaire général
Voir la notice image