Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Rhône-Alpes ; Loire (42) ; Roche

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montbrison

Canton

Montbrison

Lieu-dit

Bourg (le)

Références cadastrales

1818 E 551, 1986 AM 36

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle, 2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1935

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

La pancarte de cire et d'encens du diocèse de Lyon du 11e siècle ( ?) signale à Roche un prieuré (fondation clunisienne ?) , lequel dû vite disparaître, sans laisser de témoignages. Le pouillé du diocèse de Lyon de 1225 signale que le prieur de Sail-sous-Couzan, dépendant lui-même de l'abbaye de Cluny, était collateur de la cure de Roche dont l'église était dédiée à Saint-Martin ; aux alentours de 1100 Roche devait être rattachée à la paroisse d'Essertines-en-Châtelneuf. La chapelle prieurale qui devait servir au culte paroissiale fut remplacée au 15e siècle par l'église actuelle. A la fin de l'ancien régime, Roche était paroisse en Forez, archiprêtré, élection et baillage de Montbrison et le prieur de Sail-sous-Couzan nommait à la cure. Le choeur de l'église menaçant ruine la commune envisage sa reconstruction dès 1835 et pour cela l'architecte départemental Trabucco en réalise les plans et la commune obtient une aide de 1233 F à titre de secours de la part du gouvernement. Dans les années 1970, une restauration intérieure est nécessaire et occasionne le rejointoiement des pierres et la réfection des voûtes. Plusieurs petites restaurations ont eu lieu sur l'édifice comme la réfection de pinacles de plusieurs contreforts tandis que plusieurs autels latéraux furent détruits. L'église paroissiale est inscrite Monument Historique le 19 mars 1927.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, toit en pavillon, croupe polygonale, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église orientée de Roche est de plan allongé avec une nef de trois travées, dont une travée de clocher, des collatéraux de deux travées et un choeur au chevet à trois pans. Le couvrement est à voûtes d'ogives, à 6 quartiers pour l'abside, qui retombent sur des piliers de 4 colonnes cantonnées de 4 colonnettes, lesquels reçoivent également les arcs formerets et doubleaux ; ces derniers ont une mouluration prismatique. Les chapiteaux des piles sont pseudo corinthiens : des feuilles nervurées proches de l'acanthe en partie basse, des tiges à enroulements en partie haute avec au centre des figures humaines ou animales. Les chapiteaux de la colonne centrale et de ses deux colonnettes adjacentes bordant la nef sont plus élevés que les autres du fait que la hauteur sous voûte des collatéraux soit inférieure à celle de la nef. Plusieurs éléments architecturaux reçoivent un décor sculpté comme les fonts baptismaux (étudiés) ou encore plusieurs des clefs de voûtes de l'église. Plusieurs de ces dernières comportent différentes inscriptions en plus d'éléments décoratifs : d'ouest en est et de la travée du clocher au choeur nous avons une croix moulurée, puis un cartouche à cuirs dans une couronne végétale avec les inscriptions 1567 / D.M.S.I.C.P, un écu tenu par un ange et portant en son centre le dessin d'une crosse et sur son pourtour les inscriptions HECEST. DOMNS.DELETPORTA.CELI, et enfin une torsade encadrant un bouton de feuille ; d'ouest en est dans le collatéral nord se trouvent une clef de voûte ornée d'un IHS dans un écu placé sur une rosace encadrée d'une torsade, et une seconde comportant 4 fleurs de lys. Les dimensions de l'église sont de 28 mètres de long sur 14 de large, avec une hauteur de clocher de 33 mètres. Ce clocher, particulièrement élancé, comporte 4 niveaux soulignés par des larmiers ; à chacun de ses angles deux contreforts jumelés en équerre et montant à mi-hauteur, ont leur amortissement à deux pans surmonté d'un pinacle à crochet dont certains sont refaits. Le dernier niveau du clocher, la chambre des cloches, présente sur chacune de ses faces deux baies en arc brisé jumelées, et encadrées de moulurations à base prismatique et de chapiteaux à décor végétal et humain. Une tour hors-oeuvre, dans l'angle nord-ouest du clocher contient un escalier en vis accessible depuis l'intérieur de la travée du clocher. Le portail est sur la façade occidentale du clocher. Assez large, il comprend une porte au linteau à accolade, surmonté de cinq culots placés au-devant d'un tympan aveugle, dans un ébrasement à cinq ressauts avec voussure en arc brisé ; deux autres culots, au même niveau que les précédents et les encadrant, sont inscrits entre le deuxième et troisième rouleau. La base des 4 moulures prismatiques de chaque ébrasement repose sur un socle dont la bordure haute, autrefois en saillie, faisait office de banquette. L'extrados du dernier rouleau est orné de feuilles de choux et d'animaux en bas-relief, avec une accolade centrale qui était surmontée d'une ancienne croix enflammée. L'extrémité des piédroits comporte un pilastre surmonté d'un pinacle à crossette. Un porche se dressait au devant du portail. Sur la face sud du clocher, une porte au linteau en accolade et ceinturée d'une mouluration à base prismatique donnait accès directement sur le cimetière avant que celui-ci ne soit déplacé. Le pourtour des collatéraux est ponctué de contreforts aux amortissements à deux pans concaves et d'une pseudo gargouille ; les contreforts corniers de l'abside ont les leur à deux pans droits uniquement. Les fenêtres sont au nombre de 6 : 3 baies en arc brisé dans le choeur et une, à réseau et meneau, pour chacune des travées des collatéraux, hormis celle du nord-ouest qui est aveugle. Le matériau de construction est le granite, utilisé sous forme de moellons ou de pierre de taille pour les contreforts, les chaînages, le dernier étage du clocher, l'encadrement des baies et les corniches de faît age. La couverture commune à la nef et aux collatéraux est à longs pans, à croupes pour le choeur, en appentis pour la sacristie située entre le choeur et le collatéral sud, en pavillon pour le clocher et à croupe polygonale pour la tourelle d'escalier. Les couvertures sont recouvertes de tuiles creuses hormis celle de l'escalier en vis qui est en pierre.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, sculpture (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; rosace ; fleur de lys ; être humain : en buste, tête ; IHS ; chou ; ornement à forme architecturale ; animal

Description de l'iconographie

Clefs de voûtes (cartouche à cuirs dans une couronne végétale avec date et lettres, un ange tenant un écu avec inscriptions, torsade et boutons de feuilles, rosace et torsade, fleurs de lys). Contreforts (pinacles et têtes et bustes humains). Portail (feuilles de choux, animaux). Fonts-baptismaux (étudiés). Lavabo (étudié)

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1927/03/19 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM42001639, IM42001651, IM42001653, IM42001655, IM42001643, IM42001645, IM42001641, IM42001644, IM42001649, IM42001654, IM42001640, IM42001656, IM42001659, IM42001650, IM42001657, IM42001647, IM42001658, IM42001646, IM42001652, IM42001660, IM42001642, IM42001648, IM42001638

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Guibaud Caroline, Monnet Thierry

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Rhône-Alpes - Service chargé de l'inventaire 6, Quai Saint-Vincent - 69001 Lyon - 04.72.00.43.70