Église paroissiale Notre-Dame

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Landes (40) ; Mauvezin-d'Armagnac

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Références cadastrales

2007 B 81

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, milieu 16e siècle, 18e siècle, milieu 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1555

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source, porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Selon Maurice Romieu (Histoire de la vicomté de Juliac, 1894, p. 384-385) , une première chapelle dédiée à Notre-Dame fut bâtie à Mauvezin par le comte Rodolphe Amauvin en 1026. L'édifice est donné au début du 12e siècle à l'abbaye de la Sauve Majeure par Arnaud-Guillaume, son fils Gaubert et sa femme Rama, don renouvelé le 5 mars 1133 (nouveau style) par Bonhomme, évêque d'Aire, en faveur de l'abbé Pierre d'Amboise. En juin de l'année précédente, le même évêque l'avait doté d'un cimetière et de fonts baptismaux. Devenue paroissiale et rapidement annexée au prieuré de Gabarret, l'église subit plusieurs reconstructions, probablement sur les mêmes fondations, comme en témoigne le plan "roman" du chevet actuel. Durement éprouvé lors de la guerre de Cent Ans, l'édifice est restauré et agrandi dans le courant du 16e siècle : la grande chapelle sud, sans doute une fondation seigneuriale, pourrait dater des années 1500-1520 si l'on en juge par les traces subsistantes de son décor peint (étudié) ; le voûtement d'ogives du vaisseau a été refait en partie ou en totalité en 1555, datée portée sur la première clef occidentale. En 1569, les troupes huguenotes du capitaine Baudignan incendient l'église et tuent le curé Pierre Gaillères devant le maître-autel. A demi-ruiné, le bâtiment est partiellement démoli au milieu du 17e siècle et certains murs remontés au siècle suivant, sans doute avec les matériaux et d'après le plan d'origine ; les étroites chapelles latérales de la nef pourraient dater de cette campagne. Le seul ajout postérieur est le porche érigé au milieu du 19e siècle contre la façade occidentale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe ronde, pignon découvert, appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Un porche rectangulaire moderne, adossé à un clocher-pignon triangulaire à redents percé de trois baies cintrées, introduit dans le vaisseau unique. La nef ouvre par des arcades brisées sur quatre chapelles contiguës, peu profondes, dont les murs doublent en quelque sorte les gouttereaux de la nef, percés de fenêtres hautes. Dans le prolongement de celle-ci, une travée droite de choeur introduit dans une abside semi-circulaire à volume intérieur polygonal. Nef, choeur et abside sont voûtés de croisées d'ogives retombant sur des demi-colonnes (d'origine romane). Une grande chapelle carrée, également voûtée d'ogives, est adossée au flanc sud du vaisseau au niveau de la seconde travée ; une sacristie, ouvrant sur la travée droite de choeur, la prolonge à l'est. La porte d'entrée sud de la nef, aux montants chanfreinés, est amortie d'un linteau en remploi d'époque gothique, avec gâble en accolade et pinacles latéraux. L'édifice est bâti en moellon calcaire (dont l'enduit a été récemment supprimé) , à l'exception du chevet, construit en bel appareil régulier (les parties hautes en moellon ont été remaniées).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy), peinture (étudiée dans la base Palissy)

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM40003158, IM40003167, IM40003174, IM40003180, IM40003159, IM40003185, IM40003183, IM40003165, IM40003171, IM40003175, IM40003179, IM40003160, IM40003163, IM40003164, IM40003155, IM40003184, IM40003178, IM40003156, IM40003161, IM40003173, IM40003162, IM40003168, IM40003177, IM40003166, IM40003172, IM40003182, IM40003169, IM40003186, IM40003187, IM40003176, IM40003181, IM40003157, IM40003170

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Maisonnave Jean-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37