ciboire

Désignation

Dénomination de l'objet

Ciboire

Titre courant

Ciboire

Localisation

Localisation

Aquitaine ; Landes (40) ; Mauvezin-d'Armagnac ; église paroissiale Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

40176

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Gabarret

Nom de l'édifice

Église paroissiale Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

IA40001500

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sacristie

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Structure et typologie

Pied (circulaire)

Matériaux et techniques d'interventions

Argent : repoussé, ciselé au trait, ciselé au mat, gravé, doré

Description matérielle

Pied circulaire à bâte fondue et soudée, noeud piriforme, deux collerettes, coupe nue, couvercle emboîtant à mamelon en doucine renversée amorti d'une croix fondue.

Indexation iconographique normalisée

Croix, ornementation (feuille, godron)

Description de l'iconographie

Frise de feuilles à nervure perlée ajourées sur la bâte, canaux sur l'épaulement et le culot du noeud, godrons sur les collerettes ; croix sommitale (constituée de quatre petits balustres autour d'une boule) sur le couvercle.

Dimensions normalisées

H = 26,5 ; pied : d = 16 ; coupe : d = 11,2 ; couvercle : d = 11,7.

Précisions sur l'état de conservation

Ressoudures au plomb sous le pied.

Inscription

Poinçon de maître

Précisions sur l'inscription

Poinçon de maître (deux fois sous le pied et deux fois à l'intérieur du couvercle) : I / LA/CE/RE.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Lacère Joseph (orfèvre)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Aquitaine, 40, Mont-de-Marsan

Siècle de création

3e quart 18e siècle

Description historique

Ciboire exécuté par Joseph Lacère (Mont-de-Marsan 1731-1810), reçu maître-orfèvre à Toulouse en 1755 pour Mont-de-Marsan (par erreur), puis à nouveau à Bordeaux, toujours pour Mont-de-Marsan, le 11 février 1763. Le poinçon de maître ici déchiffré est plus proche, avec quelques variantes (l'initiale I pour Joseph remplace la couronne à trois pointes qui surmontait le nom à l'origine), de la marque insculpée par Lacère à Toulouse en 1755 que de celle adoptée à Bordeaux après 1763, et qui est entièrement différente (initales I L couronnées). Le ciboire de Mauvezin doit donc dater des années 1755-1763, avant que Lacère n'eût régularisé sa situation vis à vis de la Monnaie de Bordeaux. Le décor de feuilles ajourées sur la bâte, assez démodé à cette date, se retrouve sur le calice de Vielle-Soubiran (réf. IM40002722), qui est pourtant plus tardif encore (1763). Deux ciboires identiques à celui ici étudié (à l'exception de la croix sommitale et du décor du culot du noeud) sont conservés dans le même canton, à Losse (réf. IM40003045) et à Betbezer-d'Armagnac (réf. IM40003235).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Aquitaine - Service chargé de l'inventaire 54, rue Magendie 33077 Bordeaux Cedex - 05.57.95.02.02