Tombeau du coeur de saint Jean-Marie Vianney

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tombeau

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Tombeau du coeur

Appelation d'usage

De saint Jean-Marie Vianney

Titre courant

Tombeau du coeur de saint Jean-Marie Vianney

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Ars-sur-Formans

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Références cadastrales

1984 A 494

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1932

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Description historique

En 1904, le corps du curé d'Ars fut extrait de sa tombe pour être exposé dans la chapelle de la Châsse, et son coeur conservé à part. Ce n'est qu'après sa canonisation en 1925 que fut prévue la construction d'un tombeau pour le coeur du saint, proclamé en 1929 patron de tous les curés de l'univers, comme le rappelle la dédicace gravée sur le linteau de la porte. L'avant-projet est dressé en octobre 1930 par les architectes lyonnais Gabriel et Louis Mortamet, père et fils, le projet définitif en mars 1931. L'architecture de l'édicule et son décor doivent s'harmoniser avec la basilique voisine : l'orfèvre A. Cateland et le peintre G. Décôte, qui ont travaillé dans cet édifice, se voient confier la réalisation du décor intérieur, Arnaud et le marbrier sculpteur Bornarel, de Villefranche-sur-Saône (correspondance de l'architecte) , celle de la taille des pierres et de la sculpture ornementale. La chapelle abrite également la statue du curé d'Ars en prière (1867) , destinée à l'origine à son tombeau dans la nef de l'église, et qui n'avait pu y trouver place.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, marbre

Matériaux de la couverture

Métal en couverture

Typologie de plan

Plan centré

Typologie du couvrement

Coupole en pendentifs

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée sans travées

Typologie de couverture

Toit polygonal

Commentaire descriptif de l'édifice

Tombeau en forme de chapelle de plan centré carré, couronnée d'une coupole à tambour octogonal. Construction en pierre de taille de calcaire à alternance d'assises, couverture de cuivre (?) vert-de-grisé. Elévations extérieures à fronton pignon. Façade précédée d'un petit porche surélevé à colonnes, couvert d'un berceau brisé et surmonté d'un gâble. Arrière-corps symétrique contenant la niche du reliquaire, couverte d'un arc brisé sur deux colonnes octogonales. Coupole sur pendentifs portée par quatre colonnes et éclairee au niveau du tambour par huit baies en plein cintre. Elévations latérales percées de fenêtres à trois baies surmontées d'une rose, murs revêtus intérieurement de plaques de marbre gravées d'inscriptions commémoratives. Invocation sur l'arc entourant la niche du reliquaire : saint curé d'Ars protégez le chef de l'Eglise et tous les curés de l'univers.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, peinture (étudiée dans la base Palissy), sculpture (étudiée dans la base Palissy), vitrail (étudié dans la base Palissy), mosaïque

Indexation iconographique normalisée

Symbole : mort ; ancre, lys, palme, symbole : religion chrétienne ; palmette, tête : ange ; ornement à forme végétale, ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Au revers du tympan de la porte sont peints les symboles funéraires du martyre de sainte Philomène : ancre avec ro, alpha et omega, flèches, palme et fleur de lys. Des frises de palmettes et de feuilles d'acanthes, des têtes d'anges sont sculptées sur le gâble du porche et les pignons des élévations extérieures. Des chapiteaux corinthiens altérés surmontent les colonnes, et des baguettes à perles ornent le fût des deux colonnes polygonales encadrant la niche du reliquaire, dont l'intrados de l'arc est sculpté de caissons héxagonaux, un décor uni de mosaïque bleue parsemée d'or, symbole du ciel, couvre le fond de la niche. Une composition géométrique de cercles, triangles, losanges, polygones, croix en mosaïque de marbre forme le sol.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 920 ; la = 705

Protection

Référence aux objets conservés

IM01000154, IM01000149, IM01000151, IM01000153, IM01000148, IM01000152, IM01000155, IM01000150

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée (?)

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jourdan Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88