orgue de tribune

Désignation

Dénomination de l'objet

Orgue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Orgue de tribune

Titre courant

Orgue de tribune

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Paris (75) ; Paris 4e arrondissement ; cathédrale Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

75104

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

PA00086250

Description

Catégorie technique

Facture d'orgue ; menuiserie ; ébénisterie

Dimensions normalisées

H = 1284 ; la= 1440 ; pr = 440

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Injouable suite à l'incendie de la cathédrale du 15 avril 2019

Historique

Personne morale créatrice de l'objet

A. Cavaillé-Coll & Cie (atelier)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

2e quart 18e siècle ; 4e quart 18e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 3e quart 20e siècle ; 4e quart 20e siècle ; 1er quart 21e siècle

Année de création

1733 ; 1788 ; 1867 ; 1975 ; 1992 ; 2014

Description historique

Dès 1198, l'utilisation d'un orgue est attestée dans la cathédrale. En 1403, sur la même tribune que celle qui accueille l'instrument actuel, un grand orgue gothique est érigé par le facteur d'orgues Frédéric Schambantz. Cet orgue connaît une longévité exceptionnelle : complété en 1610 d'un positif par Valérian de Héman (1584-1641) puis de deux autres claviers au cours du XVIIe siècle, ce grand plein-jeu médiéval, dit Blockwerk, sonnera jusqu'à son démontage en 1730, soit durant plus de trois siècles. L'orgue est reconstruit dans une esthétique classique entre 1730 et 1733 par François Thierry (1677-1749) dans un buffet majestueux, en conservant le positif de 1610. En 1784-1788, François Henri Clicquot (1732-1790), renouvelle le positif de dos ainsi que tous les jeux d'anches. Jusqu'ici témoin de la facture d'orgue classique, un très grand instrument symphonique est conçu, dans le buffet monumental du XVIIIe siècle, par Aristide Cavaillé-Coll (1811-1899), facteur d'orgues majeur pour le XIXe siècle tant par l'ampleur et le nombre de ses oeuvres que par ses inventions techniques. Débutant en 1863, la reconstruction prend place dans le grand chantier dirigé par l'architecte Viollet-le-Duc, et elle est présentée en 1867 à l'Exposition universelle de Paris. L'orgue est inauguré en 1868. Des modifications de la partie instrumentale ont lieu tout au long du XXe siècle : remanié en 1902 par Charles Mutin, à la demande de Louis Vierne, l'instrument de Cavaillé-Coll est plus profondément transformé entre 1959 et 1975, pour répondre aux souhaits de Pierre Cochereau, d'abord par Jean Hermann puis par Robert Boisseau. Entre 1990 et 1992, prend place une importante restauration de l'orgue symphonique de Cavaillé-Coll intégrant les éléments des XVIIe et XVIIIe siècles. La composition de Cavaillé-Coll est partiellement rétablie, tout en conservant les ajouts demandés par Pierre Cochereau. L'orgue est alors augmenté informatiquement. Initié à l'occasion des 850 ans de la cathédrale (2013), une nouvelle campagne de travaux est confiée par la direction régionale des affaires culturelles (conservation régionale des monuments historiques) au groupement de facteurs d'orgue Bertrand Cattiaux et Pascal Quoirin, sous la maîtrise d'oeuvre d'Eric Brottier entre 2012 et 2014. Le 20 septembre 2014, l'orgue est inauguré : il est désormais constitué de 115 jeux et 7952 tuyaux répartis sur 5 claviers de 56 notes et un pédalier de 30 notes. L'ancien buffet de positif de Clicquot, déposé du temps de Cavaillé-Coll et l'ancienne console de Cavaillé-Coll déposée du temps de Pierre Cochereau sont conservés dans la tour sud de la cathédrale. L'incendie du 15 avril 2019 met l'orgue hors d'état de jeux. L'empoussièrement et la contamination au plomb rend nécessaire la vérification des éléments constitutifs de l'instrument et leur nettoyage approfondi. Ces interventions impliquent un projet de dépose partielle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1905/02/20 : classé au titre objet ; 1974/09/11 : classé au titre objet ; 1982/10/20 : classé au titre objet ; 1991/02/12 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

1905/02/20 : buffet et tribune classés au titre objet ; 1974/09/11 : buffet classé au titre objet ; 1982/10/20 : partie instrumentale classée au titre objet ; 1991/02/12 : ancienne console de Cavaillé-Coll classée au titre objet

Référence(s) de publication(s)

Grand orgue de l'église métropolitaine Notre-Dame de Paris reconstruit par M.A. Cavaillé-Coll... : extrait du rapport adressé à S.E.M. Baroche, par la commission chargée de la vérification et de la réception des travaux / Abbé Pierre-Henri Lamazou (1828-1883), Paris, 1868, 31 p. Orgues de l'Ile-de-France, tome 4 : Inventaire des orgues de Paris : 1er, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e arrondissements, sous la direction de Pierre Dumoulin, Paris : Ariam Ile-de-France, Klincksieck, 1992

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH ; inventaire du patrimoine mobilier des cathédrales propriété de l'Etat

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Tribune d'orgue, buffet d'orgue ; partie instrumentale de l'orgue ; ancienne console de Cavaillé-Coll dite de Louis Vierne ; ancien buffet de positif

Références des parties constituantes étudiées

PM75000685 ; PM75000693 ; PM75002781 ; PM75004554