orgue de tribune : tribune d'orgue ; buffet d'orgue

Désignation

Dénomination de l'objet

Tribune d'orgue ; buffet d'orgue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Orgue de tribune

Titre courant

Orgue de tribune : tribune d'orgue ; buffet d'orgue

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Paris (75) ; Paris 4e arrondissement ; cathédrale Notre-Dame

Numéro INSEE de la commune

75104

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

PA00086250

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sous la rosace occidentale, en fond de nef

Description

Catégorie technique

Menuiserie ; ébénisterie

Matériaux et techniques d'interventions

Bois de chêne : taillé, décor dans la masse, décor en bas-relief, décor en ronde bosse, décor en carton pierre

Description matérielle

Le buffet repose sur la tribune médiévale en pierre. La structure générale de la boiserie, ainsi que les culots des tourelles et les ailes latérales datent de la reconstruction de l'orgue par François Thierry (1733). Les claires-voies des plates-faces ont été refaites par François-Henri Clicquot (1788) qui a également élargi le soubassement, et les chapeaux des tourelles et l'entablement du soubassement ont été remaniés par Louis-Paul Dallery (1833-1838). Le buffet est constitué d'un grand corps à 5 tourelles, dont le tuyau le plus grave de la tourelle latérale de gauche sonnait à l'origine le La de la Montre 32 (sol au diapason moderne).

Indexation iconographique normalisée

Chérubin ; pot à feu ; palmier ; tore

Dimensions normalisées

H = 1284 ; la = 1440 ; pr = 162

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

2e quart 18e siècle

Année de création

1733

Description historique

A l'époque de la reconstruction de François Thierry en 1731-1733, la boiserie compte deux corps, le positif de dos posé par Valéran De Héman en 1610 et le grand-orgue reconstruit par Thierry, posé sur la tribune médiévale en pierre. L'étroit passage au pied du soubassement du grand corps comporte un garde-corps en fer forgé. La fenêtre des claviers est située au centre du soubassement et l'organiste est assis entre les deux buffets. En 1784-1788, François-Henri Clicquot remplace le positif de 1610 par un buffet neuf, accroché à la tribune de pierre, en grande partie en surplomb. Dessiné par le facteur d'orgues, ce petit buffet est réalisé par le menuisier Caillou. En 1863, l'architecte Viollet-le-Duc, chargé de la restauration de la cathédrale, impose la suppression du buffet de positif et dessine une large tribune en bois destinée à accueillir la nouvelle console des claviers conçue par Aristide Cavaillé-Coll, séparée et tournée vers la nef.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1905/02/20 : classé au titre objet ; 1974/09/11 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Objets bénéficiant d'un double classement : arrêté du 20 février 1905 et arrêté du 11 septembre 1974 (CSMH du 10 décembre 1973).

Référence(s) de publication(s)

Orgues de l'Ile-de-France, tome 4 : Inventaire des orgues de Paris : 1er, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e arrondissements, sous la direction de Pierre Dumoulin, Paris : Ariam Ile-de-France, Klincksieck, 1992

Photographies liées au dossier de protection

ARCH. PHOT. (MH135916, MH135918, MH90469, MH008N203, MH008P125)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH ; inventaire du patrimoine mobilier des cathédrales propriété de l'Etat

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Orgue de tribune

Référence de l'ensemble

PM75004222