Château et parc dit Domaine national de Saint-Cloud

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château, parc

Appelation d'usage

Domaine national de Saint-Cloud ; école normale supérieure ; bureau international des poids et mesures ; stade français ; direction générale des armées ; musée historique du domaine

Destination actuelle de l'édifice

École normale ; musée

Titre courant

Château et parc dit Domaine national de Saint-Cloud

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Hauts-de-Seine (92) ; Saint-Cloud ; parc du château

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Cloud

Adresse de l'édifice

Parc du château

Références cadastrales

1987 E1 E2

Partie constituante non étudiée

Jardin d'agrément, jardin fleuriste, bassin, cascade, communs, étable à chevaux, fabrique de jardin, serre, caserne, haras, gare, pont

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle, 2e moitié 17e siècle, milieu 18e siècle, limite 18e siècle 19e siècle, 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Lieu de conservation d'un élément architectural déplacé

Parties déplacées à : Ile-de-France, 91, Jeurre-à-Morigny ; parties déplacées à :La-Punta, Bulgarie, Euxinograd

Description historique

Monsieur, frère du roi, acquiert le domaine en 1658. Il y trouve un château de la fin du 16e siècle, une grotte et des jardins. De 1658 à 1665 s'ébauche le parc avec sa cascade. Entre 1670 et 1680, transformation du château : triplement du corps de logis, construction des ailes. S'y ajoutent pavillon de Valois, écuries hautes, corps de garde, Trianon. les transformations du parc, bassin des cygnes, grande cascade cessent avec la mort de Monsieur en 1701. En 1743, Louis d'Orléans fait bâtir une salle de spectacle, transforme le Trianon surnommé en 1785 pavillon de Breteuil. Son fils Louis Philippe d'Orléans réaménage les jardins, le parterre de la lyre, le violon de la Brosse, la Gayette, le fer à cheval, le bosquet de la Félicité. Marie Antoinette, qui acquiert le château dès 1785, augmente la façade ouest et le corps de logis. Napoléon 1er y bâtit un manège avec abreuvoir, la lanterne de Démosthène. Louis XVIII fait bâtir le pont de tranche montagne, plusieurs portes ouvrant sur les communes limitrophes et le jardin du Trocadéro. Charles X installe la caserne Sully, des écuries neuves et transforme le bâtiment des pages en grand commun. Sous Louis Philippe sont construits le pavillon turc, celui de la faisanderie, la ferme qui accueillera l'institut Pasteur à Villeneuve l'étang ; un haras est projeté. La manufacture de porcelaine et le musée de la céramique s'installent à Sèvres en 1876 sur un coin du parc. En 1863 disparaissent l'orangerie et la salle de spectacle. Le 13 octobre 1870, le château est détruit par un incendie. En 1879, apparaît le projet abandonné de palais de cristal sur les ruines du château qui sont alors dispersées à travers le monde. Le pavillon de Valois abrite désormais l'école normale supérieure ; le pavillon de Breteuil est cédé au bureau international des poids et mesures. En 1897 le bâtiment du double du grand livre de la dette nationale s'élève grace aux vestiges du grand commun.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, moellon, enduit, pan de bois, bois, brique

Matériaux de la couverture

Ardoise, tuile plate, chaume, zinc en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, étage de soubassement, 3 étages carrés, 2 étages de comble

Typologie du couvrement

Voûte en berceau

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit à longs pans brisés, toit brisé en pavillon

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Château et pavillon de Valois en pierre de taille ; communs en moellons recouverts d'enduit ; pavillon de Charles X et pavillon de la faisanderie en pan de bois ; gare de l'empereur couverte en chaume

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie, sculpture (étudiée dans la base Palissy), décor stuqué, peinture, menuiserie

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1994/12/08 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM92001512, IM92001515, IM92001521, IM92001530, IM92001517, IM92001510, IM92001523, IM92001520, IM92001524, IM92001527, IM92001511, IM92001552, IM92001518, IM92001522, IM92001528, IM92001516, IM92001513, IM92001519, IM92001526, IM92001529, IM92001514, IM92001525, IM92001531

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Drigeard Séverine, Le Bas Antoine

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture domestique ; architecture de jardin

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/30
Elévation
Elévation
Ministère de la Culture (France) - Médiathèque de l'architecture et du patrimoine - diffusion RMN
Voir la notice image