Château

Désignation

Dénomination

château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Picardie 80 Bertangles

Aire d'étude

Villers-Bocage

Référence cadastrale

A 44-47, A 157-158, C 11

Milieu d'implantation

en village

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 18e siècle

Datation en années

1730

Justification de la datation

datation par travaux historiques

Justification de l'attribution

attribution par travaux historiques

Personnalitées

Clermont-Tonnerre Louis-Joseph de (commanditaire)

Commentaire historique

La seigneurie de Bertangles est mentionnée depuis le 12e siècle, mais il ne reste aucun vestige du château médiéval ni de celui refait au 16e siècle. Les Espagnols ayant brûlé le château en 1597, une nouvelle demeure fut bâtie au 17e siècle : il en subsiste le portail, daté " 1625 ", aujourd'hui inclus dans le corps de ferme. De 1730 à 1734, le comte Louis-Joseph de Clermont-Tonnerre fit édifier un nouveau château en style Régence. Les plans ont été attribué (sans preuve) à Boffrand, qui aurait confié l'exécution des travaux à un membre de son atelier, Antoine Verno ou Verlo. Les boiseries intérieures, à la capucine, furent sculptées par François Cressent. Malheureusement la majeure partie d'entre elles brûla en 1930, lors d'un incendie qui ravagea le château. Elles ont été reconstituées à l'identique de 1930 à 1934 par André Mailfert. Excepté ce sinistre, le château a conservé une rare homogénéité. En 1840, le château s'enrichit d'une grille d'honneur exécutée au siècle précédent par Jean-Baptiste Veyren, dit le Vivarais, pour le château d'Heilly (étudiée).

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moyen appareil

Matériau de la couverture

ardoise

Parti de plan

plan rectangulaire symétrique

Vaisseau et étage

2 étages carrés

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, suspendu

Commentaire description

Le château, entièrement bâti en craie, a un plan allongé. Au centre s'élève le corps de logis flanqué de deux pavillons, à deux étages. Sur les côtés se trouvent deux ailes moins hautes (rez-de-chaussée et étage mansardé) couvertes par un toit brisé.

Technique du décor des immeubles par nature

sculpture (étudiée dans la base Palissy), ferronnerie (étudiée dans la base Palissy)

Protection

Date protection

1982/07/12 : classé MH ; 1982/07/12 : inscrit MH partiellement

Précisions sur la protection MH

Façades et toitures ; escalier intérieur et sa rampe en fer forgé ; la cour d'honneur avec son portail d'entrée, y compris la grille, l'allée des lions avec les deux piliers surmontés de lions sculptés ; le jardin ; les deux portails situés à droite et à gauche du château ; le portail de l'ancien château (actuellement portail d'entrée de la ferme) ; les huit portails secondaires avec leur grille (numérotés 1 à 8 sur le plan du dossier) ; le manège, le pigeonnier, le puits (cad. A 44 à 47, 157, 158 ; C 11) : classement par arrêté du 12 juillet 1982 ; Façades et toitures de la ferme ainsi que les deux portails (numérotés 9 et 10 sur le plan du dossier) (cad. C 11) : inscription par arrêté du 12 juillet 1982.

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM80000506, IM80000507

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Eléments remarquables

escalier

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Förstel Judith, Platerier Sandrine

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier avec sous-dossier

Visite guidé

AOI ; architecture domestique

Dossier adresse

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57