le mobilier de l'hôtel de ville de Riom

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'hôtel de ville de Riom

Localisation

Localisation

Auvergne ; Puy-de-Dôme (63) ; Riom ; Hôtel de Cériers, actuellement hôtel de ville

Numéro INSEE de la commune

63300

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Riom centre

Adresse de l'édifice

Hôtel-de-Ville (rue de l') 23

Nom de l'édifice

Hôtel de Cériers, actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA63000497

Historique

PV003844

Description historique

Des travaux et des aménagement de l'hôtel de Cériers au 18e siècle subistent une cheminée, et deux tableaux (toiles marouflées). Hormis le portrait de Marie-Catherine de La Rochefoucauld, acquis en 1651 par les consuls de Riom, la plupart du mobilier de l'Ancien Régime a été offert par donation, notamment par la Vicomtesse Hellenie-Bernard de Vaugelet (1832-1910), amie d'Etienne Clémentel qui à sa mort, lègue la plupart de ses biens à la ville de Riom. Des divers aménagements de l'hôtel de ville au 19e siècle il subsiste une partie du décor de la salle des mariages (miroirs, table d'applique) et le portrait de l'ancien maire Guillaume Chabrol de Tournoëlle. Une part importante de l'ameublement est due, dans la première moitié du 20e siècle au maire de Riom, Etienne Clémentel (1864-1936). Maire, député du Puy-de-Dôme, sénateur, président du Conseil général, plusieurs fois ministre, Etienne Clémentel est un familier du monde des arts, artiste lui-même. Il participe à partir de 1910 au réaménagement et à la restauration de l'hôtel de ville ainsi qu'à son ameublement, offrant même à la ville certaines de ses oeuvres qui orneront la salle des mariages. En 1922 il crée, autour de la lettre de Jeanne d'Arc et grâce à divers dépôts de l'Etat un musée Jeanne d'Arc dont les collections seront transférées en 1983 au Musée Mandet en même temps que deux donations Lucien Bayle (1929) et de La Brosse (1961). A l'origine de la dévolution à l'Etat des collections d'Auguste Rodin, son ami, Etienne Clémentel donne à la ville le buste du sculpteur : 'La France' devant orner le monument aux morts de la Guerre 1914-1918. A sa mort son propre buste, également de Rodin, est élevé en monument dans la cour de l'hôtel de ville.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Cheminée, verrière (2), chaise (3), fauteuil(2), table, armoire (2) canapé, coffret, miroir d'applique (3), jarre, chandelier (2), ronde-bosse, buste, statue (3), tableau, dessin

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

mobilier de l'hôtel de ville : fauteuil
mobilier de l'hôtel de ville : fauteuil
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image