le mobilier de l'Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 35 quai Aimé Lamy ; école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 35

Nom de l'édifice

École professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000662

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de création

20e siècle

Description historique

En 1904, le directeur Jules Monneret ouvre au sein de l'école pratique d'industrie, fondée en 1895 dans les locaux de l'hôtel de ville, une section de lunetterie pour laquelle un atelier est aménagé en 1915 dans le préau de l'école primaire des Filles. Cette création nécessite l'acquisition d'instruments liés à l'optique et de matériel pour la fabrication des pince-nez et lunettes. Ainsi sont attestés en 1911 diverses machines à surfacer les verres (Borsch acquise en 1910, American Bifocal Co., etc.), une machine automatique à déborder, des tournettes (notamment de la société Aptical Co.), des meules, des petits tours, un grand tour parallèle, etc. A ce matériel spécifique s'ajoute celui des sections Mécanique, Horlogerie et Menuiserie, et celui fabriqué à l'école même par les élèves. La nationalisation de l'établissement par la loi du 13 juillet 1925 s'accompagne de subventions de l'Etat, permettant de nouvelles acquisitions (théodolite, jumelles, microscopes, etc.) auprès des meilleurs fabricants (Société des Lunetiers, Stiassnie, Zeiss, etc.). Une mise à niveau a par ailleurs lieu lors du déménagement dans les nouveaux bâtiments, ouverts le 15 octobre 1932, et l'équipement et l'ameublement vont régulièrement être renouvelés ensuite. Le patrimoine mobilier actuel est donc le reflet de cette histoire : il comporte un certain nombre de pièces rappelant la vocation de l'école pratique, sa spécialisation horlogère puis lunetière, l'élévation de niveau d'enseignement de l'établissement et l'élargissement de son domaine de compétences (aux microtechniques, à la photonique, à l'optique instrumentale, etc.), avec la permanence d'une matière comme la mécanique ou la spécificité de l'optique (couvrant l'ensemble du domaine, de la fabrication à la vente - via le magasin d'application - en passant par le contrôle de la vue). Il témoigne aussi de l'éclatement de l'école en trois centres (Morez, Oyonnax et Saint-Cloud, à l'Ecole nationale de Sèvres) lors de la seconde guerre mondiale et, relevant autant de l'enseignement théorique que de la pratique, s'enrichit des machines et instruments actuels, achetés ou fabriqués par les élèves (dont la production a d'ailleurs pu être commercialisée). Une démarche de collecte et d'exposition a été initiée en 1995 à l'occasion du centenaire de la création de l'école pratique. D'autre part, un certain nombre de pièces a été déposé au musée de la Lunette, pour lequel le lycée réalise également divers équipements de démonstration.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique régionale (lycées publics de Franche-Comté)

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Machine à usiner par abrasion, appareil de prise de vue, appareil de projection, instrument d'observation, instrument de mesure des angles pour lever des plans, lunette optique, microscope

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/25
le mobilier de l'Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard
le mobilier de l'Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image