tabernacle

Désignation

Dénomination de l'objet

Tabernacle

Titre courant

Tabernacle

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Mionnay ; Prieuré de chartreuses de la Celle de Notre-Dame, dit chartreuse de Polleteins

Numéro INSEE de la commune

01248

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Reyrieux

Lieu-dit

Polletins

Nom de l'édifice

Prieuré de chartreuses de la Celle de Notre-Dame, dit chartreuse de Polleteins

Référence Mérimée de l'édifice

IA01000281

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Grenier du château

Description

Catégorie technique

Menuiserie ; sculpture

Structure et typologie

Colonne (4) ; plan (trapézoïdal)

Matériaux et techniques d'interventions

Bois (structure) : taillé, mouluré, découpé, cannelé, godronné, peint, décor en haut-relief, décor dans la masse, décor rapporté, doré à la poudre, faux marbre ; stuc (?, décor) : moulé, doré, décor en bas-relief

Description matérielle

Tabernacle en bois taillé, de plan trapézoïdal, en forme d'édicule à stylobate et entablement toscan, surmonté dôme nervuré de même plan, mais en retrait. L'entablement est couronné d'une courte balustrade en bois tourné. La porte du tabernacle, ornée d'un monogramme en relief, est ménagée dans le grand côté de l'édicule, cantonné de 4 colonnettes cannelées aux deux tiers supérieurs, à chapiteaux à palmes (?). Les petits côtés sont garnis de niches à coquille, avec culots en haut-relief à godrons. Le dernier côté, au verso (face au peuple), creusé en arc segmentaire, est orné d'un bas-relief pictural en stuc (ou plâtre ?) doré. Le corps est entièrement peint en faux marbre de deux tons, avec rehauts de dorure sur les chapiteaux et les colonnettes, de fausses tuiles en écaille sont peintes sur le dôme.

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Adoration des bergers, Annonce aux bergers : verso, sur panneau central, superposition, effet de perspective, colline, nuage : effet de mouvement, décor d'architecture : à l'antique, nuée, rayons lumineux, phylactère) ; ornementation (coquille, godrons, écailles, feuille stylisée) ; I.H.S. (recto)

Description de l'iconographie

Sur le panneau du verso se superposent deux scènes : l'Adoration des bergers au 1er plan, dans un décor d'architecture, et à l'arrière-plan, dans la trouée centrale, l'Annonce aux bergers, l'ensemble sur un même relief pictural à effet de perspective, de mouvement et de flou dans le lointain ; dans le tympan, une nuée et des rayons lumineux portant un phylactère surmontent la composition. I.H.S. se détache en relief sur la porte du tabernacle.

Dimensions normalisées

H = 155 ; la = 106 ; pr = 47 Dimensions totales ; dôme : h = 58 ; dimensions approximatives du relief : h = 60 ; la = 45

État de conservation (normalisé)

Oeuvre déposée ; manque

Précisions sur l'état de conservation

Il manque les statues des niches, le motif d'amortissement, le piédestal d'une colonnette, et quelques moulures rapportées.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peinte, sur partie rapportée, latin)

Précisions sur l'inscription

Inscription sur le panneau du revers : Gloria in excelsis Deo, peinte sur le phylactère couronnant les scènes de la Nativité.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Etape de création

Copie interprétée (de peinture) ; copie partielle (de peinture, de sculpture)

Siècle de création

2e moitié 17e siècle (?)

Description historique

Ce tabernacle provient de l'église du prieuré, détruite en 1869. Par son style, on peut le dater de la 2de moitié du 17e siècle, et le relief pictural est proche, pour le 1er plan, d'un relief de Nicolas Bachelier conservé au musée des Augustins à Toulouse. Sa composition s'inspire également en partie de peintures, telles que l'Adoration des bergers peinte en 1612 par Abraham Bloemaert, pour le berger au 1er plan à droite, ou celle de Jérôme Franck à Notre-Dame de Paris, pour la partie centrale (Vierge, enfant et saint Joseph), et de même pour l'Annonce aux bergers à l'arrière-plan. Lors de la démolition de la chapelle de la chartreuse, le nouveau propriétaire a conservé quelques objets mobiliers dans le château, construit à l'emplacement de l'église. Vers le milieu du XXe siècle, une partie de ce mobilier a été donné à l'église de Mionnay, mais le tabernacle est resté dans le grenier, où il se trouvait encore dans au moment de l'enquête d'inventaire. Le château ayant été vendu, on ignore ce qu'est devenu ce tabernacle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88