POP

Plateforme ouverte du patrimoine

La Destruction des féodalités

N°Inventaire

OAR 84

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme ; Bruges (atelier de)

Ecole

Ecole flamande

Titre

La Destruction des féodalités

Ancien titre

L'entrée triomphale dans les Flandres

Siècle

17e siècle

Technique

Tapisserie ; laine ; soie

Dimensions

H. 4,07 ; La. 4,41 m.

Description

Suite de l'Histoire de Charles Quint (OAR 79-85) ; tapisseries à dominante rouge dont les bordures sont faites d'amours, de corbeilles et de paniers de fleurs, de cornes d'abondance et de guirlandes de fleurs et fruits au naturel ; au milieu de la bordure supérieure, un cartouche à inscription. Sur un char de triomphe sont assis côte à côte Charles Quint et Philippe II (?) ; à droite, deux personnages enchaînés ; à gauche des porte-étendards. Inscription "B" gothique traversant une couronne et broche à tisser.

Inscriptions

Inscription du cartouche : "CIVIVM LIBERATORI"

Historique

L'OAR 84 a été identifié en croisant plusieurs documents : - L'inventaire des tapisseries d'Hermann Goering présente une photographie de la tapisserie et l'annotation suivante : "Ta 53b. Niederländisch - Manufacture de Brüges, Renaissance, Charles-Quint-Serie : L'entrée triomphale dans les Flandres. 4,15 : 4,50m. M. Chesnier-Duchesne, Paris (Angerer), Febr. 1941" (1). - La liste du dixième convoi en provenance de Munich à destination de Paris cite la tapisserie page 53 : "Run N° of 10th shipm. 1164 ; French Run. N° 6967 ; Munich Arr. N°. 6631 ; Berchtesgaden 1583 ; Author : Bruxelles about 1630 ; Subject : Tapestry. Charles V" (2). La tapisserie "La Destruction des féodalités" a été acquise par Félix II Civet, avec les six autres pièces composant la tenture, en 1889 et 1890. Elle proviendrait d'une famille espagnole. Elle figure parmi les collections de la famille Civet au château de Saint-Maximin dans l'Oise jusqu'en 1940 (3), date à laquelle la famille s'en sépare, entre mai et septembre. La famille la vend à un consortium de petits marchands dirigé par Henri Aumaitre pour la somme de 500 000 francs (4). Celui-ci tente en vain de vendre la tenture aux municipalités espagnoles qui souhaitaient l'offrir à Franco. Il organise alors, avec l'aide de la marchande d'art Gabrielle Chesnier-Duchesne, une exposition à Paris à la galerie Charpentier afin de présenter la tenture aux allemands. Sur les conseils d'Andreas Hofer et Sepp Angerer, Hermann Goering en fait l'acquisition le 6 février 1941 pour la somme de 4 millions de francs (5), mais obtient un remboursement de 800 000 francs après avoir engagé des poursuites judiciaires en arguant d'un prix excessif (6). La tapisserie "La Destruction des féodalités" est transférée en Allemagne dans la collection Goering, peut-être à Carinhall, résidence du Reichsmarschall près de Berlin. Elle est ensuite incluse dans l'inventaire photographique de la collection Goering sous le numéro "Ta 53b" (7). Au moment de la débâcle allemande, Goering fait envoyer ses collections en train spécial à Neuhaus près de Nuremberg, les 23 février et 13 mars 1945, puis à Berchtesgaden le 13 avril 1945. C'est là que la septième US Army se saisit de l'ensemble de la collection (8). Un premier travail d'inventaire est effectué sur place ; l’œuvre est numérotée : "Berchtesgaden : 1583". A l'issue de la guerre, la tapisserie est envoyée au Central Collecting Point de Munich, et enregistrée sous le numéro "6631". Elle est restituée par le Haut-Commissariat américain en Allemagne à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions. Elle est rapatriée vers la France par le dixième convoi en provenance de Munich, le 31 juillet 1946 sous le numéro 1164 (9), puis mise à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (10). La tapisserie est retenue lors de la deuxième commission de choix des œuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 (11), prise en charge par la direction des musées de France, et confiée par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951. (12). Elle est alors inscrite dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 84 (13). La tapisserie est déposée au musée du château de Compiègne le 9 juin 1950 -salle 9- (14), puis transférée au musée de Besançon le 23 août 1950 ; le dépôt est autorisé par l'arrêté du ministère de l’Éducation nationale du 31 août 1950 (15).

Catégorie

Oeuvre assurément non spoliée.

Autres numéros

6631 : numéro du Central Collecting Point de Munich. 1583 : numéro de Berchtesgaden. 6967 : numéro français. 1164 : numéro du dixième convoi en provenance de Munich.

Localisation

Besançon ; musée du Temps, Palais Granvelle

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP158 A106 : Inventaire photographique des collections de tapisseries d'Hermann Goering. (2)MEAE/209SUP113 A233 : Liste des œuvres d'art du dixième convoi en provenance de Munich, du 31 juillet 1946, Schedule "A", page 53. (3)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : archives de Compiègne, note manuscrite du 3 juillet 1950 de M. Mourichon. (4)MEAE/209SUP420 : Lettre de Soehring du 8 juin 1942 ; et archives de Paris PEROTIN/3314/71/1/9 4, dossier 65 : Aumaître. (5)MEAE/209SUP288 B146 : Facture de Chesnier-Duchesne. (6)MEAE/209SUP406 P48 CH17 : Minute du Parquet de la Seine du 29 mai 1946. (7)MEAE/209SUP158 A106 : Inventaire photographique des collections de tapisseries d'Hermann Goering. (8)MEAE/209SUP384 P17 : Rapport de Rose Valland sur la collection Goering à Berchtesgaden, le 31 juillet 1949. (9)MEAE/209SUP113 A233 : Liste des œuvres du dixième convoi en provenance de Munich du 31 juillet 1946, page 53. (10)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (11)MEAE/209SUP475 P156. (12)MEAE/209SUP583 R39 : arrêté d'attribution du ministre de l’Éducation nationale du 16 mai 1951. (13)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (14)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Reçu du château de Compiègne concernant 95 tapisseries déposées par le musée du Louvre (département des Objets d'art), le 9 juin 1950. (15) SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : arrêté du ministère de l’Éducation nationale du 31 août 1950 .

OEuvres liées, ensemble

Tenture de l'Histoire de Charles Quint (OAR 79 à OAR 85)

Représentation

Scène historique (Charles Quint, char, Philippe II, personnage : captivité, bannière, armée)

Date de la dernière mise à jour

2023-10-09

Droits de copie photo

© Besançon, musée du Temps / Pierre Guenat. © Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art.

1/10