POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Eglise Saint-Etienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Titre courant

Eglise Saint-Etienne

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Frans

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Références cadastrales

2008 AC 89

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 15e siècle ; 1ère moitié 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1436

Description historique

La paroisse est citée dans les textes dès 984, implantée, selon la légende, sur le site sacré de Brébonne où coulait une source, toujours présente sous un tabernacle de pierre. La nef rectangulaire est prolongée par une travée carrée séparée de l'abside par un arc triomphal. Une sacristie a été ajoutée, avec un escalier d'accès au clocher. La nef conserve les éléments les plus anciens, dont le portail roman au sud. La travée de choeur conserve un décor peint du 14e siècle, représentant la tête d'un personnage. D'importantes interventions ont eu lieu au 15e siècle, comme le portail gothique flamboyant de l'entrée ouest. Le clocher à flèche octogonale fut reconstruit par Gaspard Georges en 1861.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice présente des éléments architecturaux du XIIe siècle dans la nef et la travée de choeur, une abside à cinq baies à remplage gothique, une armoire eucharistique, un lavabo et un portail de la deuxième moitié du XVe siècle, une fontaine de dévotion du XVIIe siècle, un clocher réalisé en 1861 par l'architecte Gaspard George, et quelques vitraux de la fin du XIXe siècle. La travée de choeur conserve un fragment de peinture murale de la deuxième moitié du XVe siècle. La trace de trois apôtres nimbés, permet d'évoquer l'hypothèse d'un collège apostolique accompagnant le Christ, représenté sans doute dans le cul de four. L'utilisation d'un enduit mince, l'emploi de pigments naturels dans une gamme chromatique réduite, l'apparition de quintefeuilles en semis, le graphisme et le modelé des personnages à la chevelure bouclée, sont des éléments qui permettent de dater ce décor de la deuxième moitié du XIVe siècle.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection et label

Nature de la protection de l'édifice

Inscrit MH

Date et niveau de protection de l'édifice

2008/04/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'église en totalité dont sa charpente, son portail gothique et la niche abritant la source située à l'entrée, le portail roman obturé de la façade sud, la peinture murale du transept, les deux armoires eucharistiques gothiques, la cuve baptismale romaine, ainsi que la parcelle sur laquelle elle se trouve (cad. AC 89, lieudit Le bourg) : inscription par arrêté du 9 avril 2008

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Référence aux objets conservés

PM01001180 ; PM01001095 ; PM01001096 ; PM01001097 ; PM01001091 ; PM01001094 ; PM01001174 ; PM01001182 ; PM01001092 ; PM01001093 ; PM01001110 ; PM01001181

Intérêt de l'édifice

A signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 19 01 1951 (portail gothique et ses statuettes) (arrêté) annulée. Objets mobiliers protégés.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de rédaction de la notice

1992

Cadre de l'étude

Typologie du dossier

Dossier de protection

1/8