Église paroissiale Saint-Amé et Saint-Blaise n°2

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Amé ; Saint-Blaise

Titre courant

Église paroissiale Saint-Amé et Saint-Blaise n°2

Localisation

Localisation

Grand Est ; Vosges (88) ; Plombières-les-Bains ; place de l'Eglise

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Plombières-les-Bains

Canton

Plombières-les-Bains

Adresse de l'édifice

Eglise (place de l')

Références cadastrales

1985 AC 153

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1857, 1860, 1863, 1882

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source, attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Napoléon III (personnage célèbre)

Description historique

L'église paroissiale Saint-Amé et Saint-Blaise a été reconstruite sur un projet de l'abbé Balland, avec l'aide financière de l'empereur Napoléon III, de 1857 à 1860, en remplacement de la première église, du XVIIIe siècle, jugée vétuste et trop éxiguë dès 1849. Cette même année, la commune devande un devis à l'architecte Grillot. En 1852, le conseil de fabrique sollicite du préfet l'autorisation d'organiser une loterie pour financer les travaux (elle aura lieu en 1856, de pair avec une souscription). Malgré l'opposition ferme, en 1857, des habitants du quartier de l'église qui jugent la reconstruction de l'église dispendieuse, la municipalité s'en remet à l'empereur, qui se prononce en faveur d'un nouvel édifice, sur "le chemin de Saint-Loup" (sur Semouse). Le curé, suivi d'une partie des habitants, propose un nouvel emplacement, perpendiculaire à la vallée, bientôt abandonné à la suite de la visite de l'empereur, le 18 juillet 1858, qui offre 5000 francs. On décide alors de construire l'église sur la rive gauche de l'Augronne, couverte pour la circonstance et l'on détruit plusieurs maisons achetées par l'empereur ainsi que des terrains pour 112640 francs. On choisit le style gothique du XIVe siècle, en remplacement de l'avant-projet de style roman. Les travaux sont réalisés par l'entrepreneur Charles Petit, de Charmes (puis Plombières) et le charpentier Nicolas Deschaseaux ; la tour n'est achevée qu'en 1860, avec une aide personnelle de l'empereur ; le maître autel est consacré le 18 août 1863 par Mgr Caverot, évêque de saint-Dié ; en 1864, le sculpteur Maguin, de Metz, réalise la sculpture du portail ; en 1882, le menuisier Klem agrandit la tribune d'orgue sur des plans de l'architecte Curvat.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, pierre de taille, brique

Matériaux de la couverture

Ardoise, métal en couverture

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, appentis, croupe polygonale, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Pierre de taille de grès : façade occidentale, contreforts et arcs-boutants, piles. Voûtains en brique. Toits en appentis sur les bas-côtés. Croupes sur les bras du transept , croupe polygonale sur le choeur. Flèche polygonale munie d'arêtiers en fonte de fer.
D'après le devis de l'architecte Charles-Léon Grillot, conseillé par E. Viollet-Le-Duc, l'édifice mesure 58 m. de longueur, 16,50 m. de largeur et 18,50 m. de hauteur sous voûte.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; animal

Description de l'iconographie

Décor végétal : pinacles et chapiteaux. Décor animalier : gargouilles de la tour-clocher.

Dimensions normalisées des édicules uniquement

L = 58 m ; la = 16,50 m ; hauteur sous voûte = 18,50 m.

Commentaires d'usage régional

Église de type basilical,tour-clocher hors oeuvre en façade

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1995/07/20 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM88003290

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bouvet Mireille-Bénédicte, Guillaume Jacques

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général
Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63