Les communs du château de Thanvillé

Désignation

Dénomination de l'édifice

Communs

Titre courant

Les communs du château de Thanvillé

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Thanvillé ; 7 rue du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Villé

Lieu-dit

Château de Thanvillé

Adresse de l'édifice

Château (rue du) 7

Références cadastrales

1992 03

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Orangerie, logement, chapelle, étable, écurie, pigeonnier, fenil, cellier, grange, porcherie, bûcher

Nom de l'édifice

Ensemble castral de Thanvillé

Références de l'édifice de conservation

IA67012201

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle, 3e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1572, 1770

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Friedrich Jean (commanditaire), Bazin de Chanlas François Anne de (commanditaire), Lort de Saint-Victor Charles Frédéric de (commanditaire), Castex Théodore, vicomte de (commanditaire), Castex Maurice, vicomte de (commanditaire)

Description historique

Les communs furent très certainement édifiés en même temps que le château vers ou à partir de 1572, par Jean Friedrich. En 1633, la chapelle est déclarée ruinée, sans doute le reste des bâtiments, à l'exemple du château, le furent également. Il n'est pas fait mention d'une restauration en 1663 comme pour le château sous la direction de François Anne de Bazin de Chanlas, or il paraît douteux qu'ils ne le furent pas, tant pour des raisons économiques que pour des raisons de sécurité. La chapelle aurait été restaurée en 1717. D'importants travaux de remaniements furent menés vers 1770 sous la direction de Charles Frédéric de Lort de Saint-Victor. Une description du château datée de 1808 (42J25) est conservée dans les archives Castex qui sont déposées aux A. D. 67. permet de mieux comprendre l'état de ce bâtiment. Le vicomte Théodore de Castex (1828-1898) fit restaurer les communs en même temps que le château à partir de 1868. Son fils Maurice (1853-1931) fit peut-être également faire quelques modifications vers 1880. La nouvelle chapelle fut consacrée par Mgr Stumpf le 24 octobre 1889. Des ouvertures ont été percées au courant de la seconde moitié du 20e siècle, y compris après l'arrêté d'inscription au titre des Monuments historiques.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, enduit, grès, brique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Communs de plan en U, bordant la cour précédant le château. Ils sont composés de trois ailes délimitées par deux tours circulaires aux angles sud et est. L'aile médiane possède en son centre un passage d'entrée plafonné, à deux étages carrés, dont l'accès se fait par une tourelle d'escalier à vis hors-oeuvre dans l'angle nord. Extrémités des tirants aux chiffres des Castex sur l'élévation antérieure. La description de 1808 permet de comprendre une partie des différentes fonctions de l'édifice. Du sud vers le nord : une orangerie avec le logement du jardinier, une chapelle dont subsiste la porte d'entrée à deux vantaux et une fenêtre de part et d'autre, le logement d'un fermier comprenant une cave, un rez-de-chaussée, un étage ainsi que le grenier au-dessus. Le fermier avait également, pour un emploi indéterminé, l'usage de la tour d'angle. La partie droite de l'aile est servait au même fermier comme porcherie, grange (dont la porte en plein cintre est visible sur le gouttereau postérieur) et un séchoir. La partie gauche de l'aile est comprend une remise pour deux voitures, des écuries et étables pour le seigneur, en plus d'un grand bûcher. La tour d'angle sert de pigeonnier. L'aile nord abrite une grande étable, une cave (hors sol, ?) , un pressoir, au-dessus du tout un fenil, puis le logement du concierge du château. Toutes les ailes sont couvertes de longs pans en tuiles plates à arêtiers en zinc. Les tourelles d'angle et celle de l'escalier sont coiffées de flèches en ardoises et arêtiers en zinc. Le passage d'entrée est couvert d'une toiture à croupes en ardoises et arêtiers en zinc et sommé d'un campanile couvert de même.

Commentaires d'usage régional

Porte en plein-cintre,tourelle d'escalier,arc en plein-cintre,campanile

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1989/05/09 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Sont classés : le pavillon central, la tourelle d'escalier, les tourelles d'angle, les façades et les toitures. Cet arrêté se substitue partiellement à celui du 15 novembre 1985.

Référence aux objets conservés

IM67014807, IM67017263

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Mengus Sylvie

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31