Ensemble castral de Thanvillé

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ensemble castral

Appelation d'usage

De Thanvillé

Titre courant

Ensemble castral de Thanvillé

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Thanvillé ; 7 rue du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Villé

Lieu-dit

Château de Thanvillé

Adresse de l'édifice

Château (rue du) 7

Références cadastrales

1992 03

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1572, 1868

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Friedrich Jean (commanditaire), Bazin de Chanlas François Anne de (commanditaire), Lort de Saint-Victor Charles Frédéric de (commanditaire), Castex Théodore, vicomte de (commanditaire), Castex Maurice, vicomte de (commanditaire)

Description historique

L'historique du château et de la seigneurie lorraine de Thanvillé est connue grâce aux recherches de Maurice de Castex, publiées en 1886. La première mention d'un château apparaît dans une chronique du 14e siècle, il aurait été construit par le comte Hugues d'Eguisheim en 1084. En 1396, le duc de Lorraine l'inféode au chevalier strasbourgeois Jean Schwarber. Il passe successivement en 1419 à la famille de Rathsamhausen, en 1481 au Strasbourgeois Bechtold Mansse, puis à Jean de Hattstatt. Il fut engagé en 1507 au maire de la seigneurie de Villé, prénommé Gaspard, peut-être un membre de la famille de Hattstatt, lequel le restaura. Vers 1540, il est en mauvais état peut-être à la suite de la Guerre des Paysans. Il fut donné par le duc Antoine de Lorraine (1489-1544) à Jean de Widranges (1500-1562) , puis passa à son fils Olry (vers 1530-1589). En 1571, un incendie détruisit le château ainsi que le village. La seigneurie fut acquise par Jean Friedrich dit de Worms ou de Wurmser (mort vers 1598) , un colonel au service du roi de France Henri III, qui fit reconstruire le château, vers 1572, cette date ne reposant sur aucun document ou élément concret. Néanmoins l'édifice était reconstruit en 1598, car ce millésime était autrefois porté sur un lambris dans une salle. Après le décès du colonel, le château passa à son fils François Guillaume Friedrich dit de Tanviller (mort en 1650) et fut dévasté en 1633, durant la Guerre de Trente ans. La fille de celui-ci, Marie Mathilde (morte avant 1668) épouse de Boulenger du Verger, puis de François Anne Bazin de Chanlas, en hérita. Le château fut restauré par ce dernier en 1663. Après un procès, qui s'acheva en 1693, le château revint à la fille (morte vers 1738) de Boulenger du Verger qui épousa François de Coqfontaine, puis à leur fille Henriette Agnès (morte en 1735) épouse de Frédéric de Lort de la Mourère de Saint-Victor, puis à leur fils Charles Frédéric. Ce dernier remit le château au goût du jour et restaura les communs vers 1770. Le 17 juin 1786, il vendit pour la somme de 180 000 livres le château et la seigneurie de Thanvillé à Jean Félix de Dartein (1747-1788). Après la mort de celui-ci, les titres de propriétés passèrent par voie d'héritage et par rachat à l'un de ses frères, le préteur royal de Sélestat, puis directeur de la fonderie de Strasbourg, Charles Mathieu Sylvestre de Dartein (1749-1814). Après sa mort, ses biens restèrent en indivision entre ses trois enfants jusqu'en 1827 date à laquelle sa fille Adélaïde (1788-1856) , qui avait épousé Bertrand Pierre de Castex, reçut en héritage les biens de Thanvillé. A sa mort, son fils en hérita, le vicomte Théodore de Castex (1828-1898) , qui fut chambellan de Napoléon III. Celui-ci entreprit une importante campagne de restauration tant intérieure qu'extérieure à partir de 1868. Le château fut entièrement pillé après la bataille dite de Thanvillé du 17 août 1870. Vers 1880, son fils Maurice (1853-1931) , grâce à la fortune de sa femme, lui racheta la propriété et désintéressa les créanciers ; il entreprit également une campagne de modification. Durant la Première Guerre mondiale le château servit d'hôpital. Lors de l'annexion de 1939, le château fut mis sous séquestre et les oeuvres contenues furent réquisitionnées ou tout simplement pillées. A sa mort, le domaine passa à l'un de ses petits-fils, Gérard de Castex (1911-1975) qui aux cours des années vendit de nombreux terrains afin de conserver le domaine. A sa mort, son frère Maurice en hérita et le vendit aux propriétaires actuels en 1981.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, enduit, grès, brique

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble castral de Thanvillé fut édifié pour protéger l'entrée du Val de Villé. Il est actuellement composé d'un château, précédé d'une cour délimitée par des communs. Sa situation à l'entrée Est de la vallée permit d'alimenter les fossés en eau à partir de la rivière Giessen. Les documents les plus anciens, une carte de la fin du 18e siècle et une description de 1808, permettent de restituer le domaine dans sa totalité : bâtiments, zones d'agrément et de culture.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Mengus Sylvie

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31