Château dit château-fort de Bonaguil.

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château-fort de Bonaguil

Titre courant

Château dit château-fort de Bonaguil.

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Lot-et-Garonne (47) ; Saint-Front-sur-Lémance

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Fumel

Lieu-dit

Bonaguil

Références cadastrales

1827 D2 665 à 673, 1982 D 298

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 13e siècle, limite 15e siècle 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

18e siècle, 2e moitié 19e siècle, 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Château implanté au 13e siècle sur un éperon situé aux confins de l'Agenais et du Quercy, entre 1259 et 1271 selon J. Gardelles. Le castrum, peut-être entre les mains de la famille Latour qui restitue la dîme de la paroisse Saint-Michel de Bonaguil durant le 13e siècle, dépendait de celui de Tournon en 1271.
Donjon initial de plan trapézoïdal comportant un bec triangulaire au nord. Logis seigneurial primitif formé d'une salle rectangulaire construite limite 13e 14e siècle. Importante campagne de travaux limite 15e 16e siècle pour Béranger de Roquefeuil : remaniement complet du système défensif, adapté aux techniques alors en usage afin d'éloigner l'ennemi du corps de la place, agrandissement et embellissement du logis. Dérasement de la fausse-braie ouest et aménagement d'une terrasse à son emplacement au 18e siècle. Nombreuses réparations en 1761 pour Marguerite de Fumel. Destruction des toitures et des planchers pendant la Révolution. Château acquis par la commune de Fumel en 1860. Restaurations menées par B. Cavailler en 1868 et par l'architecte de l'arrondissement A. Gilles en 1876. Plans dressés par l'architecte des Monuments historiques Paul Gout qui restaura le donjon entre 1882 et 1896. Série de réfections entre 1898 et 1900, dont la fenêtre à meneaux donnant sur la cour d'honneur par L. Payen. Série de travaux en 1948-1950 et dé-restauration du donjon en 1956. Chronologie de la construction affinée depuis la campagne de fouilles et de relevés menée par D. Frugier et G. Séraphin à partir de 1972.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture

Typologie de plan

Éperon barré

Description de l'élévation intérieure

5 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives

Typologie de couverture

Toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier en vis sans jour, en maçonnerie, escalier demi-hors-oeuvre, escalier en vis sans jour, en maçonnerie, escalier hors-oeuvre, escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Système défensif limite 15e siècle 16e siècle : fortifications extérieures constituées d'un ensemble de courtines, poivrières et braies, associées à une barbacane au nord séparée de la cour d'honneur par un fossé. Esplanade protégée par une courtine basse formant fausse-braie dominée par le logis flanqué sur le front ouest d'une tour carrée accotée à la salle seigneuriale, encadrée par la grosse tour sur l'angle nord-ouest et par la tour rouge sur l'angle sud-est. Grosse tour de 4 niveaux surmontée de 2 étages de défense, le chemin de ronde inférieur étant supporté par des consoles en pyramide inversée. La cour d'honneur comprenant l'ancienne cuisine, est fermée à l'est par le donjon prolongé au sud en éperon suivant le profil du socle rocheux ; il surplombe les communs à l'est.
Toit conique couvert en lauzes sur la guette du donjon. 2e niveau de la tour carrée et salles du donjon voutés d'ogives. Salle seigneuriale flanquée d'une tour d'escalier en vis hors-oeuvre. Escalier demi-hors-oeuvre sur l'angle sud-ouest du donjon. Escalier en vis dans-oeuvre dans la Grosse Tour.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Castrum,château-fort

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1862 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM47000968, IM47000964, IM47000967, IM47000975, IM47000972, IM47000971, IM47000976, IM47000981, IM47000962, IM47000966, IM47000970, IM47000969, IM47000973, IM47000979, IM47000974, IM47000965, IM47000963, IM47000980, IM47000977, IM47000978

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Donjon ; courtine

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Beschi Alain

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture domestique

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37

1/46
château de Bonaguil
château de Bonaguil
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image