Château fort

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Titre courant

Château fort

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Loiret (45) ; Beaugency ; place Dunois

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Beaugency

Adresse de l'édifice

Dunois (place)

Références cadastrales

1828 A 1075, 1078, 1079, 1080, 1088, 1090, 1981 F 1005, 1024, 1027, 1041 à 1044, 3242

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle, 2e quart 12e siècle, 1er quart 13e siècle, 1ère moitié 14e siècle, 1er quart 16e siècle, 4e quart 17e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le château de Beaugency est implanté sur la rive droite de la Loire, à flanc de coteau sur un éperon calcaire délimité par le fleuve et le ru qui traverse la ville. D'après les éléments architecturaux visibles, ici et là, ou des bâtiments encore en place à l'intérieur de son enceinte, les parties les plus anciennes sont romanes. Il conserve de cette période un donjon quadrangulaire commencé entre 1015-1030. Au nord-est, le logis seigneurial de plan rectangulaire avec sa cour intérieure comprend le logis de Dunois à l'est sur lequel on aperçoit des vestiges de baies romanes. Il fut transformé au 14e siècle puis agrandi entre 1452 et 1460 environ et encore modifié entre 1519 et 1523. En face, le logis de Jean d'Orléans-Longueville fut édifié entre 1516 et 1520 tandis qu'un corps de galeries superposées, au sud, remonte à l'époque de Dunois. Au nord se trouve un bâtiment du 19e siècle qui remplaça une construction en maçonnerie au rez-de-chaussée et à pan de bois à l'étage. Cette dernière fut sans doute édifiée à l'époque de Dunois et comportait au rez-de-chaussée : cuisine, un ou deux offices et des chambres à l'étage. L'ensemble du logis fut transformé après la Révolution et lors de la création d'un Dépôt de Mendicité en 1839 dans l'enceinte du château, et plus récemment lors de la mise en place du musée. Au sud du château fut implantée une abbaye de chanoines réguliers de Saint-Augustin dont l'abbatiale des années 1140 est conservée. Les bâtiments conventuels de la fin du 17e siècle servent d'école pour l'un et d'hôtel-restaurant pour l'autre. Entre le donjon et le logis seigneurial s'élevait à l'origine un important bâtiment de trois niveaux dont il reste les murs gouttereaux est et ouest et le mur pignon nord dont le pignon a disparu. Sur ce dernier mur qui fait partie de l'enceinte du château, se voit une baie géminée romane sous un arc de décharge. Un document du début du 19e siècle représente partiellement le mur pignon sud dont seuls étaient conservés les deux niveaux inférieurs. L'étage s'ouvrait de plusieurs baies géminées en plein cintre, sans arc de décharge visible (doc. du musée Daniel Vannier n° 835). L'enceinte castrale pourrait remonter au début du XIIIe siècle selon C. Corvisier. La chapelle Saint-Georges, qui remplaça une chapelle du début du 13e siècle, remonte sans doute au second quart du 14e siècle. Le culte de Saint Georges apparut en effet, dans l'entourage royal de Philippe VI, à partir de 1331. Le château, par son emplacement original à flanc de coteau, commande l'accès du pont sur la Loire dont la plus ancienne mention remonte à 1145. Il n'est donc pas impossible qu'un pont pouvait déjà exister à l'époque de construction du donjon au début du 11e siècle. La présence de plusieurs pièces frappées à Beaugency du temps de Charles le Simple (898-923) signale un pôle économique local qui pose ce problème avec encore plus d'acuité.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé ; plan centré

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte d'arêtes, cul-de-four

Typologie de couverture

Toit à longs pans, noue, toit en pavillon, croupe ronde

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis sans jour, en charpente, escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Voir les dossiers des différentes parties constituantes du château.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1840 : classé MH ; 1926/08/18 : classé MH partiellement ; 1925/07/16 : inscrit MH partiellement ; 1862 : classé MH ; 2006/12/13 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Tour dite César : classement par liste de 1840 ; château de Dunois : pavillon carré du 16e siècle donnant sur la place de la Barrière ; tourelle d'escalier hexagonale dans la cour avec les bâtiments en ailes à droite et à gauche ; petite tourelle contenant l'oratoise du cardinal de Longueville ; ancienne chapelle dans l'aile droite : classement par arrêté du 18 août 1926 ; reste de l'édifice : inscription, par arrêté du 16 juillet 1925 ; église Notre-Dame : classement par liste de 1840 ; les deux bâtiments conventuels, en totalité, les caves partant de l'aile sud et situées sous la cour de la parcelle F 1043, les façades et toitures de la Tour du Diable, le sol des deux parcelles cadastrées F 1043 et 1044 : inscription par arrêté du 13 décembre 2006.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

Ensemble castral de grand intérêt commandant le pont sur la Loire.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune,propriété du département,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bontemps Daniel

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/42
château
château
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image