Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Pays de la Loire ; Loire-Atlantique (44) ; Châteaubriant ; rue du Prieuré-de-Béré

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Châteaubriant

Adresse de l'édifice

Prieuré-de-Béré (rue du)

Références cadastrales

1832 G 203, 1985 AB 309

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle, 12e siècle, 4e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

15e siècle, 16e siècle, 4e quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1538

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Mentionné dès la 1ère moitié du 11e siècle, alors que se situait, toute proche, l'église Saint-Pierre, siège d'une paroisse primitive, l'édifice a été rebâti au 11e ou au 12e siècle (nef ?) et au 12e siècle (transept et choeur, décor sculpté). Elle était alors administrée par les moines du prieuré voisin de Saint-Sauveur qui dépendaient de Marmoutier et qui en ont probablement dirigé la reconstruction. Les paroisses Saint-Pierre dont l'église fut détruite au Moyen Age, et Saint-Jean-Baptiste ont fusionné en 1222. Dans le dernier quart du 15e siècle ou au début du 16e, fut élevé, devant la porte méridionale de la nef, le porche qui servait à abriter les réunions du conseil de fabrique. Vers 1538 (date portée) , fut ouverte la grande baie au-dessus de la porte sud de la nef. La construction du retable du maître-autel, vers 1664, a entraîné l'obturation des oculi qui éclairaient le choeur, à l'exception de deux fenêtres latérales qui ont été agrandies. La sacristie méridionale fut élevée vers 1678 et la chapelle nord, dite de l'Ecce Homo, vers 1682 (dates par source). Abandonné pendant la Révolution, l'édifice a été rendu au culte en 1839. Vers 1889, l'architecte Bougouïn a remplacé la flèche en charpente (partiellement détruite lors d'un ouragan en 1705) par un clocher en calcaire taillé couvert d'une flèche polygonale. Il a également construit la fausse coupole de la croisée, surélevé les pignons du transept, élevé la sacristie nord et rebâti la sacristie sud, ainsi que la galerie demi-circulaire qui relie celles-ci en contournant l'abside. Le décor peint date de cette campagne de remaniement

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, schiste, calcaire, appareil mixte, moellon sans chaîne en pierre de taille, pierre de taille, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Fausse voûte en berceau plein-cintre, fausse coupole à trompes, lambris de couvrement

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, pignon découvert, croupe, demi-croupe, croupe ronde, appentis, flèche polygonale, toit polygonal

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre, escalier en vis sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église Saint-Jean-Baptiste se trouve dans le faubourg de Béré, distant d'environ deux kilomètres du château et de la ville close ; le toit de la nef est à pignon couvert et en demi-croupe ; celui des bras du transept est à pignon découvert, celui de l'abside et des absidioles est en croupe ronde et celui des sacristies est en croupe ; le clocher est distribué par une vis contenue dans une tour dans-oeuvre couverte d'un toit polygonal ; la nef est couverte en lambris, le choeur, la chapelle nord et les bras du transept en fausse voûte ; les sacristies sont appareillées en moellon enduit avec chaînes d'angle en calcaire taillé

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, sculpture

Indexation iconographique normalisée

Volute ; feuille d'eau ; animal ; Chrisme ; losange ; rosace ; trèfle

Description de l'iconographie

Sujet : feuille d'eau, volute, animal, support : les chapiteaux du choeur et de la croisée, sujet : trèfle, support : arc doubleau du choeur, sujet : chrisme, losange, rosace, support : fausse voûte du choeur

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1906/12/26 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM44001515, IM44001518, IM44001532, IM44001529, IM44001537, IM44001538, IM44001525, IM44001530, IM44001539, IM44001526, IM44001522, IM44001531, IM44001520, IM44001535, IM44001519, IM44001524, IM44001534, IM44001536, IM44001517, IM44001523, IM44001533, IM44001516, IM44001521, IM44001528, IM44001540, IM44001541, IM44001527

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Le Boeuf François

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Région Pays de la Loire - Centre de ressources 1, rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 09 - 02.28.20.54.70

1/36
église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image