Cloître

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cloître

Titre courant

Cloître

Localisation

Localisation

Occitanie ; 31 ; Saint-Bertrand-de-Comminges

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pyrénées

Canton

Barbazan

Références cadastrales

2015 B 538

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Nom de l'édifice

Cathédrale

Références de l'édifice de conservation

IA31010748

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle ; 1ère moitié 13e siècle ; 14e siècle

Description historique

La première mention d'un cloître est faite dans la Vita Sancti Bertrandi rédigée par Vital au milieu du 12e siècle. Il y indique que l'évêque Bertrand de L'Isle (1083-1123) avait fait bâtir un cloître dans l'espace disponible autour de la cathédrale, et qu'il y avait installé un chapitre de chanoine sous la règle de Saint-Augustin. Toutefois, le terme de "claustrum" est à prendre au sens large : il ne s'agissait probablement pas d'un cloître à galerie, mais d'une clôture canoniale. Un cloître a été construit à partir de la fin du 12e siècle, auquel appartient la galerie ouest ; c'est le décor de ses chapiteaux qui permet d'avancer cette datation, par sa proximité avec le dernier atelier de la Daurade de Toulouse (Durliat, 1969). Les galeries sud et est sont du 13e siècle, tout comme la salle capitulaire aujourd'hui disparue qui s'étendait à l'est le long de la cathédrale. La sculpture végétale des chapiteaux de ces deux galeries est à rapprocher des décors cisterciens, composés de feuilles d'eau et de boules. La date de 1251 dans une inscription sur un tailloir de la galerie orientale indiquerait l'achèvement du chantier (Pradalier, 1996). Des enfeus et des stèles ont été installés dans la galerie nord à partir de la sécularisation du chapitre par l'évêque Boson de Salignac (1299-1315). Cette galerie a été édifiée au 14e siècle en même temps que la chapelle de Cosnac et les salles hautes qui l'accompagnent. La charpente du cloître semble être manquante dès la fin du 18e ou au début du 19e siècle, et elle a été refaite entre 1880 et 1888. Entre temps, les piliers et les claires-voies des galeries ont souvent fait l'objet de réparations.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente ; voûte d'ogives

Typologie de couverture

Appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Le cloître a la forme d'un quadrilatère irrégulier. L'accès se fait à l'angle nord-ouest par une porte moderne, et au milieu de la galerie nord par une porte romane qui communique avec la troisième travée de la nef. Les galeries ouest, sud et est sont charpentées. Leur claire-voie est composée d'une arcature en plein-cintre retombant sur des colonnes géminées et des chapiteaux doubles. Le mur-bahut est très bas, et les galeries sont séparées aux angles par des piliers quadrangulaires. La galerie nord est la seule à être voûtée : ses cinq travées voûtées d'ogives ont été réalisées au moment de la reconstruction de la cathédrale au 14e siècle, et de l'ajout au-dessus de la galerie de la chapelle de Cosnac et des salles hautes qui forment l'actuel Trésor. L'arcature en plein-cintre de la galerie ouest est adoucie par un tore. Ses chapiteaux sont très allongés sous des tailloirs minces et saillants. Deux supports diffèrent des autres : il s'agit du premier en partant du nord, qui est composé d'une colonne simple posée sur un tambour de colonne antique faisant office de base, ainsi que le quatrième support, où les quatre évangélistes ont été taillés dans une colonne antique cannelée. Les galeries sud et est sont plus tardives, et leurs arcades sont à arêtes vives. La galerie sud est ouverte sur la vallée par de grandes baies rectangulaires. Dans la galerie est, on peut encore voir les restes du portail de la salle capitulaire : une porte à arc trilobé flanquée au sud par une baie géminée murée. Les chapiteaux sont plus élancés que dans la galerie ouest, mais conservent la même structure. La galerie nord, en plus d'être la seule galerie voûtée, ne possède pas de claire-voie : elle a été remplacée par deux piliers, qui sont les retombées de deux arcs-boutants de la nef gothique. Deux grands arcs surbaissés ouvrent cette galerie sur la cour. Les cinq travées sont garnies d'enfeus placés contre le mur de la cathédrale, et la porte d'accès à la cathédrale est ouverte dans la travée centrale. Un sixième enfeu occupe le mur oriental de la travée la plus à l'est.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Tentation d'Adam et Eve ; Adam et Eve chassés du Paradis terrestre ; sacrifices d'Abel et Caïn ; meurtre d'Abel ; Les Evangélistes ; cheval ; oiseau ; dragon ; le zodiaque ; les douze mois ; à rinceaux peuplés ; feuille d'eau ; à boule

Description de l'iconographie

Les scènes historiées et les personnages sont tous compris dans la galerie ouest. Les chapiteaux sont ornés de rinceaux peuplés d'animaux, de créatures fantastiques chassées par des hommes, d'oiseaux. Le troisième chapiteau en partant du nord est historié, et son décor raconte des scènes de la Genèse (Adam et Eve chassés du paradis, Abel et Caïn). Le quatrième support est une colonne cannelée antique dans laquelle ont été sculptés les quatre évangélistes, debout dos à dos tout autour du fût. Ils tiennent chacun leur symbole dans les mains. Le chapiteau qui les surmonte a un décor foisonnant représentant les travaux des douze mois et le zodiaque. Deux chevaux harnachés tenus par la bride par une écuyère et un écuyer sont visibles sur l'avant-dernier chapiteau de la galerie.£Les galeries sud et est, du 13e siècle, ont un décor plus simple et répétitif de feuilles d'eau et de boules.£La galerie nord ne possède pas de claire-voie à chapiteaux, mais ses piliers sont ornés de bandeaux décoratifs à files d'animaux et de végétaux.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1889 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

Classement par liste de 1889

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2015

Date de rédaction de la notice

2015

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pilloix, Oriane

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47