Volubilis ; Printemps

Identification du bien culturel

N°Inventaire

2004.2

Domaine

sculpture

Dénomination

haut-relief

Titre

Volubilis ; Printemps

Précision auteur

Bouy-sur-Orvin, 1850 ; Aix-les-Bains, 1934

Ecole-pays

France

Période de création

4e quart 19e siècle

Millésime de création

1897 après

Mesures

H. 51 ; l. 40 ; P. 23

Etat du bien

Le grès est en excellent état de conservation.

Sujet représenté

figure (femme, nu, à mi-corps)

Précisions sujet représenté

Une jeune femme est représentée, nue, à mi-corps, la tête tournée vers l'arrière et les yeux clos. La figure sans bras se détache du fond en haut-relief.

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Le marbre original, intitulé Aux champs, a figuré au Salon de la Société des artistes français en 1897. Acquis par l'Etat, il fut attribué au musée du Luxembourg, aujourd'hui au musée d'Orsay (inv. RF 1204). Plusieurs exemplaires, en marbre et en bronze, sont connus (un marbre au musée des Beaux-Arts de Troyes), sous des titres différents : Volubilis, Le Printemps, La Pensée. Le marbre de Nogent-sur-Seine se rattache à ces nombreuses autres oeuvres d'Alfred Boucher. C'est la même pose que la Baigneuse (inv. 2006.8). Mise au point vers la fin du 19e siècle, cette pose élégante, nuancée par l'esprit Art Nouveau, fut répétée par Boucher, tantôt complètement, tantôt partiellement, visage seul, buste ou figure à mi-corps. Ceci permet de supposer le grand succès de cette oeuvre auprès des amateurs. Ce grès flammé a été exécuté par Muller à la Manufacture de Sèvres. Dans les collections nogentaises figure un exemplaire de La Valse, de Camille Claudel, réalisé par le même faïencier.

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat avec participation du FRAM, Nogent-sur-Seine, musée Paul Dubois-Alfred Boucher

Date acquisition

2004

Ancienne appartenance

Collection particulière

1/7
Volubilis ; Printemps_0