Nature morte au pot de Chine

Identification du bien culturel

N°Inventaire

M.P.Lav.1894-20

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Nature morte au pot de Chine

Précision auteur

KALF : Rotterdam, 1619 ; Amsterdam, 1693

Ecole-pays

Hollande

Période de création

17e siècle

Millésime de création

1658

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

Hauteur en cm 101.5 ; Largeur en cm 82.8

Inscriptions

Annotation, inscription

Précisions inscriptions

Annoté au centre sur le cornet, dans l'assiette. 7 lignes illisibles. ; étiquette manuscrite au dos du cadre, en haut à gauche : : 91 Eu

Etat du bien

Bon état

Précisions sujet représenté

Dans la pénombre d'un intérieur sombre se distinguent, sur une table de pierre couverte d'un tapis oriental, des objets posés dans un savant désordre : une montre dont la clé pend au bout du ruban, un verre à couvercle à moitié rempli de vin rouge, un melon ouvert, un roemer en verre partiellement empli de vin blanc monté sur un pied orfévré (orné d'une figure d'Abondance ?), une coupelle en porcelaine contenant un cornet (de tabac ?), une croûte de pain ou une écorce de melon, un plat de métal argenté, une rose, un pot couvert chinois en porcelaine (dans le cat. exp. Paris, 1970-1971, est signalé un dessin de Kalf - Hollande, coll. part.- reproduisant la même potiche) et une longue flûte de verre. La mise en place calculée de ces différents éléments fait ici jouer habilement l'éclat lumineux des cristaux, les reflets scintillants des pièces métalliques, les tonalités sourdes du tapis et le brillant émail des céramiques. Dominée par la note exotique du pot de Chine, la toile suggère la qualité de goût et d'esprit d'un énigmatique collectionneur d'objets luxueux. C'est dans la seconde partie de sa carrière, après son retour de France (1646) et après son installation à Amsterdam (1653), que Kalf abandonne les natures mortes rustiques (deux tableaux de ce type sont conservés à Amiens dont M.P.Lav.1894-19) et entreprend de peindre les compositions somptueuses et raffinées mettant en scène des objets précieux qui ont fait sa réputation. A la différence de Pieter Claesz (1597-1598 - 1660) ou Willem Claesz. Heda (1594 - 1680), plus lumineux et froids, Kalf introduit dans ses oeuvres une ambiance de clair-obscur, mystérieux et poétique, inspirée par l'héritage rembranesque, propice à la rêverie ou à la méditation. On connaît une série assez importante de peintures où Kalf introduit ce type de répertoire (Le Mans, Leipzig, Munich, Amsterdam...), nous nous limiterons à insister sur quelques pièces qui associent, comme dans l'exemplaire d'Amiens, des aliments à des objets orfévrés et à des céramiques extrêmes orientales - ou européennes mais inspirées de l'Orient -, et qui témoignent du goût marqué pour ces productions exotiques dans les Pays-Bas au milieu du XVIIe siècle : Nature morte à la gourde d'argent et à la bouteille en porcelaine (Rouen), Nature morte à la coupe en porcelaine (Schwerin), et surtout Nature morte à la boîte en porcelaine chinoise (Berlin). Enfin, c'est à Jurian en van Streeck (1632 - 1687), émule de Kalf, que l'on doit une Nature morte au pot chinois (Cologne) dont la composition rappelle beaucoup celle d'Amiens. Notice de Matthieu Pinette

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, don, Amiens, musée de Picardie

Date acquisition

1890

Ancienne appartenance

Collection privée, Lavalard, Frères, 1890

Informations complémentaires

Exposition

Paris, Petit Palais, Le Siècle de Rembrandt, 1970-1971 (pp.116-117, 272, n°121 (notice de Jacques Foucart et Jacques Vilain))#Amsterdam, Rijksmuseum, Hollandse schilderijen uit Franse musea (p.106, n°40)#Bordeaux, galerie des beaux-Arts, La Nature morte de Brueghel à Soutine, 1978. (p.99, n°43)#Amiens, musée de Picardie, Couleurs du nord. Peintures flamandes et hollandaises des musées d'Amiens, 1999. (pp.20-24 (notice de Matthieu Pinette))

Bibliographie

Catalogue des tableaux composant la collection Lavalard Frères de Roye au musée de Picardie, Amiens, 1894. (p.8, n°20 (Kalff)) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du musée de Picardie, Amiens, Impr. Piteux Frères, 1899. (p.175, n°19 (Kalff)) Bredius A., Nederlandsche Kunst in provinciale musea van Frankrijk, Oud Holland, 1901 (p.8) Catalogue descriptif des tableaux et sculptures du musée de Picardie, Amiens, Impr. Picarde, 1911. (p.111, n°19 (Kalff)) Bellemère J., Le Musée d'Amiens, Etude critique, Amiens, 1908. (p.33) Grisebach Lucius, Willem Kalf, Berlin, 1974 Foucart (Borville) Jacques, Les Lavalard, Amiens, 1977. (pp.19, 38, n°19) Huchard Viviane, Lernout Françoise, Mahéo Noël et Couderc Sylvie, Le musée de Picardie, Amiens, Paris, 1995. (pp.91-92) Wajcman Gérard, Nature de vase à la morte de Chine ou pourquoi la peinture ne sent pas, Creil, ed. Dumerchez, 1997. Pinette Matthieu, Couleurs d'Italie, couleurs du Nord. Peintures étrangères des musées d'Amiens, 2001, musée de Picardie / Somogy éditions d'art, (280 p. ; ouvrage accompagné d'un CD-Rom contenant l'intégralité des notices). (pp.178-179, ill.)

Nature morte au pot de Chine_0