Diane découvrant la grossesse de Callisto

Identification du bien culturel

N°Inventaire

M.P.Lav.1894-241

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

Diane découvrant la grossesse de Callisto

Auteur

SCHIAVONE

Précision auteur

SCHIAVONE : Zara, 1510 ; Venise, 1563

Ecole-pays

Italie

Période de création

2e quart 16e siècle

Millésime de création

1548, 1549

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

Hauteur en cm 18.6 ; Largeur en cm 49

Sujet représenté

scène mythologique (Diane, Callisto)

Précisions sujet représenté

La toile illustre l'un des épisodes de l'histoire de Callisto évoqué par Ovide (II, 401-495) dans Les Métamorphoses. La chaste déesse Diane, qui imposait absolument cette qualité à ses nymphes, découvre que l'une d'entre elles, Callisto, est enceinte. Celle-ci, séduite par Jupiter qui, pour la surprendre, avait pris les apparences de la déesse chasseresse, a en effet enfreint son voeu. Diane, furieuse, la chasse de son cortège et Junon, jalouse, la change en ourse. La légende veut que Callisto poursuivie par la meute de Diane soit finalement sauvée par Jupiter qui la transforme en constellation. Ici, Diane, entourée de trois nymphes et de deux chiens, désigne d'un doigt accusateur la jeune coupable et ordonne à deux de ses suivantes de la déshabiller afin de contrôler sa grossesse. La malheureuse se débat, honteuse, cherchant à fuir, entre les bras de ses compagnes. Au milieu du paysage, suggéré par un coteau, est allongé un homme barbu, la main posée sur une urne fluente et symbolisant un fleuve. Donné à Schiavone dès 1826, l'attribution du tableau, confirmée par Berenson en 1897, n'a pas été remise en cause depuis lors. Ce tableau allongé, en frise, de petit format, appartient à un type d'oeuvres assez répandu à Venise au XVIème siècle et utilisé pour décorer des lambris ou des panneaux de meubles. Schiavone a justement exécuté au début de sa carrière de nombreux décors pour des cassoni (coffres) dont plusieurs sont conservés (Vienne, Kunshistorischesmuseum, cf. cat. exp. Vienne, 1991, pl.51). A la fin du XVIIIème siècle, dans la collection Algarotti, l'oeuvre était accompagnée d'une composition de même format, Salomon et la Reine de Saba, ainsi que de deux autres petits tableaux Callisto tirant à l'arc (?) et Jupiter embrassant Callisto; ces deux dernières peintures, qui composaient sans doute un seul et même cycle avec celle d'Amiens, sont aujourd'hui conservées à Londres (National Gallery). La toile d'Amiens et les pendants de Londres ont fait partie de la collection de Dominique Vivant Denon, qui les conservait dans sa chambre à coucher, et n'ont pas été séparés à la vente de celle-ci où elles entrent toutes trois dans la collection Durand. Richardson (1980) a proposé de dater le tableau vers 1548-1549, c'est-à-dire la période de maturité de l'artiste, où il réussit à synthétiser la maniera héritée de son maître Parmesan et l'équilibre des grands vénitiens. Notice de Mattthieu Pinette

Source représentation

fable : sur la mythologie, Ovide : Les Métamorphoses d'Ovide (Livre 2, vers 401-530)

Contexte historique

Genèse

objet en rapport

Historique

En rapport avec : Callisto tirant à l'arc (?), Jupiter embrassant Callisto

Informations juridiques

Statut juridique

propriété de la commune, don, Amiens, musée de Picardie

Date acquisition

1890 acquis ; 1894 entrée matérielle

Ancienne appartenance

Collection privée, Algarotti Francesco, XVIIIe siècle ; Collection privée, Denon Dominique- Vivant, Vente Denon, Paris, 12 février 1827, (Catalogue de la vente, pp.19-20, n°43) ; Collection privée, Durand, 1827 ; Collection privée, Lavalard, Frères, 1890

Informations complémentaires

Exposition

Paris, Petit Palais, Le Seizième Siècle Européen. Peintures et dessins dans les collections publiques françaises, 1965 - 1966. (pp. 208-209, 211, n°255 (notice de Pierre Rosenberg)) Londres, Royal Academy of Arts, Le génie de Venise, 1983-1984. (p. 206-207, n°90 (notice de Mc Tavish)) Paris, Grand Palais, Le Siècle de Titien. L'Age d'or de la peinture à Venise, 1993. (pp. 176, 538-539, n°182 (notice d'Annalisa Perissi Torrini)) Amiens, musée de Picardie, Couleurs d'Italie. Peintures méridionales des musées d'Amiens, 1998-1999. (p. 1, b) Dominique Vivant-Denon. L'oeil de Napoléon, Paris, musée du Louvre, 1999-2000 (pp. 449-441, n°525 (notice de Marie-Anne Dupuy).) Athènes, National Gallery, Alexandros Soutzos Museum, In the light of Apollo. Italian Renaissance and Greece, 2003-2004. catalogue en 2 tomes. (I, p.546, n°XVII-6 , II, p.558.) Bordeaux, Caen, Musées des Beaux-Arts, Venise au XVIème siècle, peintures et dessins des collections françaises, 14 décembre 2005 - 16 mars 2006 ; 30 mars 2006 - 4 juillet 2006.

Bibliographie

Catalogue des tableaux [...] de la galerie du feu comte Algarotti à Venise, sans date. (p.22) Ridolfi Carlo, Le Maraviglie dell'arte ovvero le vite degli illustri veneti odello stato..., Venise, 1648 (éd. D. von Hadeln, 1914-1924). (I, p.98) Morgan Lady, La France, Paris et Londres, 1819 (p.78) Pérignon N., Description des objets d'art qui composent le cabinet de feu M. le baron Vivant-Denon, II, Tableaux, dessins et miniatures, Paris, 1826. (pp. 19-20, n° 43) Amaury-Duval Eugène Emmanuel, Monuments des Arts du dessin chez les peuples tant anciens que modernes, recueillis par le Baron Vivant Denon [...] pour servir à l'histoire des arts, lithographiés par ses soins et sous ses yeux, décrits et expliqués par Amaury-Duval, Paris, 1829, II. (pl.136 (lithographie par Gounod)) Berenson Bernard, The venetians painters of the Renaissance, New York, Londres, 1897 (pp.101-124) Venturi Adolfo, Storia dell'arte italiana. Ix-4. La Pittura del Cinquecento, Milan, 1929. (p.741) Berenson Bernard, Italian pictures of the Renaissance, Oxford, 1932. (p.518) Berenson Bernard, Pitture italiane del Rinascimento, Milan, 1936. (p.445) Longhi Roberto, Viatico per cinque secoli di pittura veneziana, Florence, 1946 (rééd. dans Opere complete, Florence, 1968, pp.3-63). (p.24) Berenson Bernard, Italian pictures of the Renaissance, Venetian School, 2 vol., Londres, 1957 (I, p.159) Gould Cecil, National Gallery Catalogues. The sixteen century venetian school, Londres, 1959. (p.75, note 3) Ballarin A., Tiziano, Florence, 1968 (pp.73, 90) Panofsky Erwin, Problems in Titian, mostly iconographic, Londres, New York, 1969 (éd. fr., Paris, 1990). (p.160) Foucart (Borville) Jacques, Les Lavalard, Amiens, 1977. (p.46, n°238) Richardson F.L., Andrea Schiavone, Oxford, 1980. ( pp. 37, 152, n°244, fig. 109) Venise, Palazzo Ducale, Da Tiziano a el Greco. Per la storia del Manierismo a Venezia, 1540-1590, 1981. (p. 137) Palluchini Rodollfo, Due eccelenti suoi creati: Sebastiano Viniziano...e Tiziano da Carore, Giorgione e l'umanesimo Veneziano, Florence, 1981, pp. 513-55' (p. 24) Auffrey Isabelle, Catalogue des tableaux italiens du musée d'Amiens, mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et archéologie sous la direction d'Antoine Schnapper, 1982-1983. (pp.94-95) Pinette Matthieu, Couleurs d'Italie, couleurs du Nord. Peintures étrangères des musées d'Amiens, 2001, musée de Picardie / Somogy éditions d'art, (280 p. ; ouvrage accompagné d'un CD-Rom contenant l'intégralité des notices). (pp. 28-29, ill.)