Réveil (à mouvement mécanique)

Identification du bien culturel

N°Inventaire

207.08.274

Appellation

Réveil au lion

Précision auteur

SOCIETE DES ANCIENS ETABLISSEMENTS DUVERDREY & BLOQUEL : ?, 1916 ; ?, 2eme moitié 20e siècle

Période de création

1er quart 20e siècle

Millésime de création

1920

Mesures

Longueur en cm 9.4 ; Epaisseur en cm 5.5 ; Hauteur en cm 13 ; Diamètre en cm 9.4

Inscriptions

Inscription (français), marque de fabrique (français), estampille

Précisions inscriptions

Inscription, Au centre du cadran : L'inscription est écrite entre guillemets et surlignée. : ' REVEIL' ; marque de fabrique, Sur le boîtier : : 'BAYARD' La marque est en effet mise entre guillemets car elle est déposée qu'en 1928. ; inscription, Sur le boîtier : : MOUVEMENT REVEIL SONNERIE ; inscription, Sur le boîtier : : REVEIL BREVETE S.G.D.G. Réveil Breveté sans garantie du gouvernement, c'est-à-dire que le brevet d'invention est délivré sans examen préalable, aux risques et périls des demandeurs et sans garantie soit de la réalité, de la nouveauté ou du mérite de l'invention, soit de la fidélité ou de l'exactitude de la description. Art. 2. de la loi du 5 juillet 1844 modifiée. ; estampille, Sur le boîtier : Il s'agit d'une estampille représentant un petit lion passant. Depuis l'époque du fondateur Albert Villon, les platines des mouvements ou les boîtiers sont estampillés d'un petit lion passant. A partir de février 1907, DUVERDREY & BLOQUEL donnent l'appellation 'réveils Bayard', et cela bien avant que la marque 'Bayard' ne soit déposée en 1928. ; sur étiquette manuscrite, Sur le boîtier : Sur étiquette rectangulaire manuscrite fixée sur l'arrière du boîtier au moyen de deux morceaux de scotch. Il s'agit certainement d'une note d'un réparateur. : 1/2 tour = 2 H 1/2 1 tour = 5 H 8 tours = 40 H

Description

Il s'agit d'un réveil Bayard au lion équipé d'un mouvement A, avec porte-échappement à balancier rond vertical. Le mouvement mécanique est logé dans un fond de boîtier en tôle emboutie nickelée de 9.4 cm de diamètre. Le boîtier est fixé sur un boîtier-lunette de 9.4 cm de diamètre, en tôle emboutie nickelée. Au sommet du réveil, se trouve un timbre nickelé accompagné d'un levier 'arrêt sonnerie'. Le timbre est surmonté d'un anneau nickelé. L'ensemble repose sur deux pieds nickelés. Le cadran en carton blanc est composé de chiffres arabes noirs et possède deux aiguilles noires, l'aiguille des heures est en forme de poire, l'aiguille des minutes en forme de lance. En bordure de cadran, une graduation indique les minutes. Des figures géométriques carrées désignent les quarts et les autres chiffres du cadran sont accompagnés d'un triangle. Au niveau du chiffre '12', se situe un cadran de réveil avec son aiguille noire en forme de poire

Contexte historique

Historique

Calibre identique pour les objets portant les numéros 207.08.240 ; 207.08.241 ; 207.08.242 ; 207.08.244 ; 207.08.269 ; 207.08.274

Lieu de création/utilisation

France, Haute-Normandie, Saint-Nicolas-d'Aliermont (lieu d'exécution)

Utilisation / Destination

mesure du temps

Précisions utilisation

Ce mécanisme possède un porte échappement, ce qui signifie que l'échappement est fixé sur une platine rapportée

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Saint-Nicolas-d'Aliermont, musée de l'Horlogerie Aliermontaise

Date acquisition

2007

Ancienne appartenance

Béhague Alain

Réveil (à mouvement mécanique)_0