tableau : Le Sacrifice de la fille de Jephté

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Le Sacrifice de la fille de Jephté

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Luzarches ; église Saint-Côme-et-Saint-Damien

Numéro INSEE de la commune

95352

Canton

Fosses

Nom de l'édifice

Église Saint-Côme-et-Saint-Damien

Référence Mérimée de l'édifice

PA00080108

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, mur ouest

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile

Description matérielle

Toile avec cadre de format rectangulaire vertical (extérieur) et cintré à l'ouverture du cadre ; les écoinçons sont ornés de rinceaux peuplés de sphinx, le tout taillé en très léger relief.

Indexation iconographique normalisée

Jephté sacrifiant sa fille

Description de l'iconographie

"Jephté et sa fille occupent le centre des deux compositions. La jeune fille monte sur l'estrade où se trouve son père et se dirige vers l'autel carré sur lequel elle va être sacrifiée. Au premier plan, un homme vu de dos prépare un bassin de cuivre. A l'arrière, des soldats et des cavaliers brandissent leurs armes ou leurs étendards. Le format vertical et cintré du tableau de Luzarches propose un cadrage beaucoup plus étroit que l'original d'après lequel il a été réalisé, qui supprime de nombreux éléments de la composition initiale, au format horizontal. Le récit, rapporté dans le Livre des Juges (10-12) et dans le Livre de Samuel (Samuel, 12, 11), est la version israélite du mythe grec du sacrifice d'Iphigénie. Issu de la tribu de Galaad, Jephté prit la tête des troupes pour combattre les Ammonites qui revendiquaient leur territoire et, avant la bataille, il fit le voeu imprudent, de sacrifier la première personne qui viendrait à sa rencontre s'il emportait la victoire. Alors que Jephté victorieux se dirigeait vers sa maison, sa fille unique et bien-aimée accourut la première au-devant de lui, « en dansant au son des tambourins ». La jeune victime, consentant à son sacrifice, demanda à son père de lui laisser deux mois pour aller "pleurer sa virginité" avec ses compagnes car les Israélites désiraient avoir des enfants afin de perpétuer le nom et l'héritage de leur famille."

Dimensions normalisées

H = 170, la = 130 (avec cadre) ; h = 167, la = 107 (hors cadre)

Historique

Auteur du projet

Coypel Antoine (d'après, peintre)

Etape de création

Copie interprétée

Siècle de création

1er quart 18e siècle

Description historique

Copie interprétée d'après Le Voeu de Jephté peint vers 1695 par Antoine Coypel (Paris, 1661-1722) conservé au musée des Beaux-Arts de Dijon. Une tapisserie a été réalisée par la manufacture des Gobelins au début du 18e siècle, (mobilier national, Inv. GMTT 24-4).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1996/02/13 : inscrit au titre objet

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel