ostensoir

Désignation

Dénomination de l'objet

Ostensoir

Titre courant

Ostensoir

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Enghien-les-Bains ; église Saint-Joseph

Numéro INSEE de la commune

95210

Canton

Montmorency

Nom de l'édifice

Église Saint-Joseph

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

À l'étage de la sacristie, dans un placard

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Matériaux et techniques d'interventions

Argent : doré, émail

Description matérielle

Grand ostensoir de style néo-gothique sur socle circulaire.

Indexation iconographique normalisée

Volute, ornement inspiré de la flore, ange : prière, Le Tétramorphe, fleur, colombe, Vierge à l'Enfant, saint Joseph père nourricier du Christ : lys

Description de l'iconographie

Les quatre pieds de l'ostensoir s'incurvent en volutes végétales sur lesquelles reposent quatre anges en adoration face aux symboles des quatre évangélistes en ronde-bosse : le lion, l'aigle, le taureau et l'ange. Sur la tige dont le noeud est orné de fleurs, deux colombes encadrent d'un côté la Vierge à l'Enfant et de l'autre saint Joseph tenant une fleur de lys. La lunule, où l'on dispose l'hostie consacrée pour son exposition, est encadrée de huit anges agenouillés en prière, représentés dans quatre mouvements différents et entourés d'un cercle sur lequel figure le texte latin du Sanctus. La gloire n'est pas ici représentée par des rayons, mais par des bouquets de tiges de blé émergeant d'une couronne végétale formée de rinceaux de vigne symbolisant le corps et le sang du Christ. Sur le haut de l'ostensoir, la croix est placée dans le prolongement d'un ange en prière, cette fois debout, les ailes déployées. L'objet est rehaussé en maints endroits d'émaux bleus et de cabochons de verre.

Dimensions normalisées

H = 92,5 ; d = 31 (pied), d = 43 (gloire)

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Armand-Calliat Thomas-Joseph (orfèvre)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Rhône-Alpes, 69, Lyon

Siècle de création

2e moitié 19e siècle

Description historique

Thomas-Joseph Armand-Calliat (1822-1901), est un célèbre orfèvre lyonnais, hommes de lettres et passionné d'art sacré, à qui l'on doit, entre autres, la couronne de la Vierge de Fourvière à Lyon et plusieurs châsses monumentales. Attiré par les arts du Moyen Age et l'art byzantin, il joue un rôle important dans le renouveau de l'art religieux de son temps, en particulier par son intérêt pour la couleur et les émaux. Marqué par l'esthétique néogothique lancée par Viollet-le-Duc, il collabore pendant plus de vingt ans avec l'architecte Pierre Bossan qui intègre l'orfèvrerie religieuse dans ses programmes d'architecture. Cet ostensoir a fait l'objet de plusieurs éditions, dont la plus célèbre est conservée à la paroisse de l'Immaculée Conception de Lyon.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2012/01/23 : inscrit au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

Arrêté n°12-017.

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Sources d'archives et bases de données de référence

Notice de l'Inventaire général rédigée par Sophie Cueille en 2011.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/3
ostensoir
ostensoir
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Voir la notice image