tableau : Crucifixion

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Crucifixion

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Beaumont-sur-Oise ; église Saint-Laurent

Numéro INSEE de la commune

95152

Canton

L'Isle-Adam

Nom de l'édifice

Église Saint-Laurent

Référence Mérimée de l'édifice

PA00079999

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Déposé au presbytère

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile

Indexation iconographique normalisée

Crucifixion

Description de l'iconographie

Le Calvaire est représenté dans une ambiance nocturne, sur un ciel chargé de nuages. L'éclairage lunaire, qui met en évidence la blancheur des chairs, accuse l'intensité dramatique du moment. Au premier plan, Marie-Madeleine et Jésus sur la croix se retrouvent dans l'intimité, tous les autres acteurs de la Crucifixion ayant déserté le mont du Golgotha. La Madeleine est agenouillée à gauche de la croix ; accablée par le chagrin, elle n'en garde pas moins une certaine retenue que traduit son attitude noble : une larme perle sur sa joue droite tandis qu'elle essuie pudiquement son oeil gauche d'un coin de son mouchoir. Le Christ nimbé, encore vivant, détourne son regard vers la droite. Ses bras sont tendus à l'oblique (un repentir de la main gauche fixée à la croix a été laissé apparent après restauration). On lit sur les traits tirés de son visage la douleur et la résignation. Ses pieds parallèles reposent sur le suppedaneum. Des gouttes de sang continuent de s'écouler de chacune de ses plaies. Au pied de la croix, la réverbération du crâne d'Adam agit sur le spectateur comme un memento mori. La légèreté de la touche picturale rend les linges vaporeux, presque transparents ; le chatoiement des étoffes ocre et parme apporte beaucoup de préciosité au vêtement de Marie-Madeleine. Au loin, les fortifications de Jérusalem se détachent de la pénombre. Au plan intermédiaire, le peintre a introduit une scène anecdotique : la croupe d'un cheval blanc, en accrochant la lumière, attire l'attention sur deux petits personnages qui, vus de dos, rejoignent Jérusalem par un chemin sillonnant à travers les collines ; le cavalier accompagné de son écuyer, portant un étendard sur l'épaule, sont vêtus à la mode orientale.

Dimensions normalisées

H = 80 ; la = 61,5

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration effectuée en 2009 par Marie Parant.

Historique

Siècle de création

2e moitié 17e siècle

Description historique

Le style de cette oeuvre évoque la peinture classique française de la seconde moitié du 17e siècle qui se caractérise par la simplification des formes, la stylisation des visages et l'importance donnée à un paysage idéalisé.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2011/01/14 : inscrit au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

Arrêté n°11-002.

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel