autorail Decauville n°X232

Désignation

Dénomination de l'objet

Autorail

Appelation d'usage

Decauville n°X232

Titre courant

Autorail Decauville n°X232

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Butry-sur-Oise ; gare de Valmondois (musée des Tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français-musée des transports de la vallée du Sausseron)

Numéro INSEE de la commune

95120

Canton

Saint-Ouen-l'Aumône

Nom de l'édifice

Gare de Valmondois (musée des Tramways à vapeur et des chemins de fer secondaires français-musée des transports de la vallée du Sausseron)

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Gare SNCF, cour de marchandises

Description

Catégorie technique

Patrimoine ferroviaire

Matériaux et techniques d'interventions

Bois

Description matérielle

Bogies moteurs, chassis, caisse en tôle pliée mécano-soudée. Forces de tamponnement et de traction répartie sur double longerons. Double compartiments moteurs - postes de conduite insonorisé. Huisserie en bois tôlé. Revêtement intérieur en contreplaqué marine, isolation thermique et acoustique en sandwich. Banquettes armatures tube, garniture simili cuir. Plafond en isorel perforé. Macarons 2 (2e classe, sur les flancs). Empatement : 12,6. Charge : 5 tonnes.

Dimensions normalisées

H = 300 ; l = 1860 ; la = 276

Inscription

Numéro de série, inscription

Précisions sur l'inscription

Numéro de série (peint) ; inscription (peinte, aux extrémités) : SCNCF X 232, Maca.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Decauville (constructeur)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 91, Evry

Siècle de création

2e quart 20e siècle

Année de création

1938

Description historique

En 1937, la compagnie des chemins de fer de l'Indochine et du Yunnan (CIY) avait commandé à Decauville (basée à Evry, anciennement : Evry-Petit-Bourg) trois nouveaux autorails à deux moteurs Saurer BXD de 150 chevaux et transmission mécanique SLM-Winterthur. Toujours construits selon le même principe que celui des prototypes Nord, mais de symbole 1A-A1, ils se différenciaient par la forme de la caisse devenue classique, sans capot d'extrémité, avec une cabine de conduite au-dessus de chaque bogie moteur. Les événements de 1940 empêchèrent l'expédition de ces engins vers l'Extrême-Orient. Ils demeurèrent stockés une dizaine d'années chez le constructeur avant d'être rachetés par la SNCF à la compagnie indochinoise par marché en date du 20 octobre 1951. Ils furent numérotés X231 à X233 et mis en service sur le Réseau breton affermé aux chemins de fer économiques. A la cessation de l'exploitation, l'autorail Decauville X232 fut directement acquis par les Chemins de Fer Régionaux du Velay pour une exploitation touristique. Cet autorail mis à l'abri jusqu'au début des années 1980 avait jusque là ainsi été sauvegardé dans son intégrité. Evacué ensuite à l'extérieur sur une voie de débord de la gare de Tence sur la ligne Dunières - Saint-Agrève il se retrouve aujourd'hui de ce fait totalement vandalisé.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2008/12/10 : inscrit au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

Arrêté n°08-094.

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel