statue : Sainte Geneviève

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Titre courant

Statue : Sainte Geneviève

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Val-d'Oise (95) ; Chennevières-lès-Louvres ; église Saint-Gilles-et-Saint-Leu

Numéro INSEE de la commune

95154

Canton

Goussainville

Nom de l'édifice

Église Saint-Gilles-et-Saint-Leu

Référence Mérimée de l'édifice

PA00080025

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle latérale nord, à droite du retable, dans une niche

Lieu de déplacement de l'objet

Lieu de déplacement : Ile-de-France, 95, Chennevières-lès-Louvres, mairie

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : taillé, peint

Indexation iconographique normalisée

Sainte Geneviève de Paris

Description de l'iconographie

La sainte est vêtue d'une robe très ajustée sur le buste, plissée sous la ceinture et qui tombe en s'écrasant sur le sol, découvrant le pied. Son manteau, drapé sur le devant en plis ramassés en bord d'écuelle à gauche, en rouleaux verticaux devant la jambe gauche, est relevé sur les avant-bras. Sur la main gauche, elle tient un livre ouvert. A ses pieds un mouton de très petite taille qui est là comme caractéristique de la sainte. Sur son corsage elle porte une décoration cruciforme peinte. Il s'agit de la représentation de la médaille que saint Germain l'auxerrois lui passa au cou en la consacrant à Dieu. Le visage penché en avant est fin, encadré largement par un voile attaché sur la poitrine qui cache les cheveux et tombe sur les épaules.

Dimensions normalisées

H = 67

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée, manque

Précisions sur l'état de conservation

Manque la main droite, qui tenait vraisemblablement la houlette.

Historique

Siècle de création

2e moitié 16e siècle

Description historique

Si le culte de la sainte remonte à la fin du VIe siècle, c'est toujours au titre de patronne de Paris, de protectrice contre le mal des Ardents contre la pluie ou la sécheresse, contre les fièvres, qu'elle est invoquée. Elle n'apparaît en bergère qu'au début du XVIe siècle, soit parce qu'à la suite d'une confusion iconographique le cierge, très long, a été interprété comme houlette, soit qu'aient été pris à la lettre une image ou un sermon qui présentaient la sainte protégeant les Parisiens, semblables à des moutons, contre les Huns comparés à des loups dévorants. La dévotion à la sainte, très répandue dans le diocèse de Paris, était beaucoup moins pratiquée dans le Vexin qui dépendait du diocèse de Rouen.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1980/02/07 : inscrit au titre objet

Référence(s) d'exposition(s)

Art religieux dans les pays du Val-d'Oise, Cergy-Pontoise, corbeille de la Préfecture, 25 octobre - 30 novembre 1980.

Référence(s) de publication(s)

Catalogue de l'exposition Art religieux dans les pays du Val-d'Oise, Cergy, 1980, n°50.

Sources d'archives et bases de données de référence

Notice de l'Inventaire général rédigée par R. Vasseur, A. Somers, E. Robin et C. Olivereau en 2005.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel