dalle funéraire de Blanche de France, fille aînée de Louis IX

Désignation

Dénomination de l'objet

Dalle funéraire

Appelation d'usage

De Blanche de France, fille aînée de Louis IX

Titre courant

Dalle funéraire de Blanche de France, fille aînée de Louis IX

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Seine-Saint-Denis (93) ; Saint-Denis ; basilique, puis cathédrale Saint-Denis

Numéro INSEE de la commune

93066

Nom de l'édifice

Basilique, puis cathédrale Saint-Denis

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur, sur le pourtour nord

Description

Catégorie technique

Sculpture ; orfèvrerie

Matériaux et techniques d'interventions

Cuivre : doré, émail, repoussé ; bois

Description matérielle

Dalle funéraire à effigie en relief. Plaque de cuivre émaillé, sur laquelle est appliquée une effigie en cuivre repoussé, également émaillé sur âme de bois. L'effigie est entourée de six petites figurines en moindre relief représentant des religieux et des anges.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Le Gost (orfèvre)

Lieu de provenance

Lieu de provenance : Ile-de-France, 95, Royaumont, abbaye

Siècle de création

2e quart 13e siècle ; 3e quart 13e siècle

Description historique

Oeuvre d'orfèvrerie limousine. Cette dalle est une restitution dont les émaux modernes furent exécutés par Le Gos, elle représente Blanche de France, morte à l'âge de trois ans (1240-1243), fille de Louis IX. Elle provient de l'abbaye de Royaumont. Dès la mort de son frère Philippe-Dagobert, Saint Louis fait de Royaumont l'un des éléments clefs du triangle funéraire qu'il est en train de constituer. Car s'il insiste pour réserver Saint-Denis aux seuls titulaires de la couronne royale, il n'en oublie pas pour autant les reines et les princes du sang. Pour les premières, le rôle de nécropole est confié à Maubuisson, lieu de sépulture de sa mère Blanche, tandis que ses enfants, puis d'autres princes du sang morts sans alliance, vont reposer à Royaumont. Ce n'est qu'après la Révolution française et leur passage par le musée des Monuments français d'Alexandre Lenoir que la plupart des tombeaux rejoignent Saint-Denis, quelques fragments épars des tombeaux de Royaumont rejoignant le Louvre, le musée de Cluny (le tombeau de deux enfants du comte d'Alençon, Louis et Philippe) ou Carnavalet (Source : Xavier Dectot). Blanche est inhumé à l'Abbaye de Royaumont aux côtés de son oncle Philippe-Dagobert (1222-1234), de son frère Louis de France (1244-1260) et de son frère Jean (1248).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1906/06/19 : classé au titre objet

Référence(s) d'exposition(s)

Saint Louis, Paris, Conciergerie, 8 octobre 2014-11 janvier 2015.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH ; inventaire du patrimoine mobilier des cathédrales propriété de l'Etat

Dénomination du dossier

Dossier individuel