tableau avec son cadre : Saint Jacques Le Mineur

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau avec son cadre : Saint Jacques Le Mineur

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Boissy-sous-Saint-Yon ; église Saint-Thomas-Beckett

Numéro INSEE de la commune

91085

Canton

Arpajon

Nom de l'édifice

Église Saint-Thomas-Beckett

Référence Mérimée de l'édifice

PA00087822

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans la sacristie de l'église.

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile, bois : taillé

Description matérielle

Huile sur toile ; cadre en bois.

Indexation iconographique normalisée

Saint Jacques

Description de l'iconographie

Personnage auréolé en mi-corps : saint Jacques le Mineur, tenant de la main gauche un bâton (manche de foulon, instrument de son martyre) et dans sa main droite son Épître. Le personnage s'inscrit dans un arc en plein cintre sur un fond très sombre, sur lequel son auréole dorée se détache, magnifiant la parenté avec le Christ ; le visage même du saint présente une similitude notable avec celui généralement attribuée au fils de Dieu :le hiératisme fort de la scénographie (personnage figé, de face avec la tête orientée à droite), la tonalité très sombre de l'ensemble (adoucie par la tonalité rouge du large manteau du saint, et les touches dorées de l'auréole ainsi que des encoignures supérieures de l'arc) participe de cette assimilation visuelle au personnage du Christ, de même que l'absence de détails en dehors de la petite croix inscrite dans l'orbe de l'auréole, d'une colonne architecturée dans la partie inférieure droite du tableau au 1e plan, et la silhouette d'une ville fortifiée [Jérusalem] au second plan ; la finesse des traits du visage, la délicatesse du tracé des mains, l'attention portée à l'exécution des éléments vestimentaires (harmonie des couleurs, drapé soigné) font de cette toile une œuvre assez remarquable et atypique.

Dimensions normalisées

H = 170 ; la = 120

Inscription

Inscription

Précisions sur l'inscription

Inscription sur la couverture : fide sine operibus mortua est', et une annotation inframarginale Jacob chap. II v. XXVI [épître de St Jacques, chap.II verset 26 sicut enim corpus sine spiritu emortuum est ita et fides sine operibus mortua est : car de même que le corps est mort quand il est sans âme, de même la foi est morte quand elle est sans oeuvres].

Historique

Siècle de création

17e siècle

Description historique

La représentation de saint Jacques le Mineur (ou le Petit) est exceptionnelle en Essonne , probablement l'un des douze apôtres, on l'appelle ainsi pour le distinguer de Jacques le Majeur, choisi avant lui. La plupart des exégètes protestants le distinguent cependant de l'apôtre Jacques, fils d'Alphée (Matthieu, x, 3), tandis que, généralement, les exégètes catholiques identifient les deux personnages. Selon les Actes des Apôtres, Jacques le Mineur fut le chef de file de l'Eglise judéo-chrétienne de Jérusalem, succédant à Pierre. On lui attribue habituellement la rédaction de l'Epître canonique de Jacques. Flavius Josèphe a conservé le récit de sa mort (Antiquités judaïques, xx). C'est précisément cette parenté avec le Christ qui est soulignée dans l'iconographie présente de manière spectaculaire, donnant toute sa valeur à cette oeuvre parmi celles qui figurent le même saint - généralement représenté soit comme martyr, soit comme successeur de saint Pierre. Le tableau met par ailleurs en exergue un extrait de l'Epître de Saint Jacques (verset 26 chapitre II), sorte d'encyclique rédigée à la fin du 1er siècle après Jésus-Christ : texte unique du Nouveau Testament, sorte de chaînon manquant entre la tradition paulinienne de la justice de Dieu et la doctrine luthérienne de la justification, il fut d'ailleurs choisi comme texte fondateur par Pierre Valdès, père du mouvement réformateur vaudois à la fin du XIIe siècle-début du XIIIe siècle ; bien loin d'être une réflexion sur la Passion, la mort et la résurrection du Christ, il développe au contraire une véritable éthique de la pauvreté, rédigée dans un langage non pas théorique et spéculatif mais concret, livrant une observation précise de la vie quotidienne des chrétiens (et des hommes plus largement) au début de l'Empire romain.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/06/11 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

CDOM : 21/05/2010.

Sources d'archives et bases de données de référence

Laurence Mayeur (conservateur des antiquités et objets d'art de l'Essonne) : dossier de récolement, 2008 ; 2W13 (fiche de pré-inventaire n° 21)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel