bas-relief (triptyque) : Eglise byzantine surmontée de quatre clochers et d'une triple croix, Vierge, Christ, Saint Jean

Désignation

Dénomination de l'objet

Bas-relief

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Triptyque

Titre courant

Bas-relief (triptyque) : Eglise byzantine surmontée de quatre clochers et d'une triple croix, Vierge, Christ, Saint Jean

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Auxerre ; cathédrale Saint-Étienne

Numéro INSEE de la commune

89024

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Canton

Auxerre-Nord

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Étienne

Référence Mérimée de l'édifice

PA00113586

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Trésor

Description

Catégorie technique

Sculpture, dinanderie

Matériaux et techniques d'interventions

Cuivre : doré

Description matérielle

Inv. 180. Cuivre, bronze et fer : triptyque en cuivre doré, sur l'extérieur duquel se trouve la représentation d'une église byzantine surmontée de quatre clochers et d'une triple croix, dont les deux bras les plus courts sont placés en haut et en bas de la croix. A l'intérieur, le volet de gauche représente la Vierge nimbée déroulant dans sa main un volume avec le texte en russe. Au centre se trouve le Christ nimbé, la main gauche bénissante, la main droite tenant un volume avec le texte en russe. Le volet de droite représente saint Jean nimbé et ailé tenant le Christ dans son berceau.

Dimensions normalisées

H = 7,2 ; la = 6,4 (Largeur de chaque volet)

Inscription

Inscription (russe), inscription (grec)

Historique

Description historique

Origine slave. Date incertaine.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1907/05/08 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

La commune d'Auxerre est propriétaire de la cathédrale Saint-Etienne. Le trésor de la cathédrale se compose d'objets d'art affectés à l'exercice, à l'ornement du culte, à la vénération des reliques. Issu du legs d'Eugénie Joséphine Baudoin fait à la fabrique de la cathédrale en application du codicille de son testament olographe du 10 novembre 1868, il est reconnu propriété de la commune d'Auxerre en application de la loi de 1905. (Note du 11 juin 2014 de la Direction des musées d'art d'histoire d'Auxerre)

Observations

Fiche documentaire absente.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble des objets en cuivre, bronze et fer du trésor

Référence des l'ensemble

PM89002151