commode

Désignation

Dénomination de l'objet

Commode

Titre courant

Commode

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Rochechouart ; château

Numéro INSEE de la commune

87126

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Rochechouart

Nom de l'édifice

Château

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100428

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Ancienne sous-préfecture

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Sapin, palissandre, marbre, laiton

Description matérielle

La commode adopte une forme simple : les côtés sont droits, seule la façade est légèrement galbée présentant quatre tiroirs sur trois rangs. Un tablier de forme chantournée orne la traverse basse. Le plateau est en marbre royal de Belgique de couleur rouge mouluré en bec de corbin.

Indexation iconographique normalisée

Ornement végétal, cannelures, filet, mascaron

Description de l'iconographie

Formes courbes dites en chapeau de gendarme sur la partie haute de toutes les portes.

Dimensions normalisées

H = 83,5 ; la = 97,5 ; pr = 55

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Restauration globale du meuble : démontage, dérestauration, reprise et consolidation, recollage, nettoyage, polissage et protection du bois par AFPA Limoges/Restauration du meuble d'art, 2006.

Inscription

Estampille

Précisions sur l'inscription

Estampille présente à l'arrière du meuble : D croix GENTY (lettres du nom frappées à l'envers).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Genty Denis (ébéniste, marchand)

Siècle de création

1er quart 18e siècle, milieu 18e siècle

Année de création

1720

Description historique

Il est probable que cette commode Régence a été fabriquée dans les années 1720-1730 puis rachetée par l'ébéniste et marchand de meubles parisien Denis Genty qui la restaure plus tardivement, entre la période où il se fit recevoir maître le 13 mars 1754 et celle où il dut déposer le bilan le 6 avril 1762, y apposant son estampille comme l'impose alors la loi de jurande. L'ameublement du château des vicomtes de Rochechouart a été entièrement reconstitué en 1780, époque du mariage de François-Marie-Honorine de Rochechouart-Pontville avec Marie-Victoire Boucher. Le mobilier du château a été dispersé en 1792, à l'exception connue de trois meubles (une commode et deux armoires) rachetés par les religieuses de la Congrégation des Filles de la Charité, installées à l'hospice de Rochechouart. En raison de leur départ définitif en 1977, la soeur supérieure Marcelle Hitte fit don de ces trois objets mobiliers au département de la Haute-Vienne sous la condition expresse que ces pièces demeurent au château de Rochechouart.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2010/07/23 : inscrit au titre objet

Sources d'archives et bases de données de référence

Commode estampillée Denis Genty, rapport de restauration, AFPA, Limoges, 2007.

Photographies liées au dossier de protection

Catherine Combrouze-Lafaye, CAOA Haute-Vienne

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

1/3
commode
commode
© Monuments historiques
Voir la notice image