panneaux de retable et leurs tableaux d'autel : sainte Germaine de Pibrac et sainte Marie-Madeleine

Désignation

Dénomination de l'objet

Retable (2), tableau (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Tableau d'autel

Titre courant

Panneaux de retable et leurs tableaux d'autel : sainte Germaine de Pibrac et sainte Marie-Madeleine

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Bellac ; église paroissiale de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge

Numéro INSEE de la commune

87011

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Bellac

Nom de l'édifice

Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100241

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle sud, contre le mur ouest, en pendants

Description

Catégorie technique

Menuiserie, peinture

Structure et typologie

Rectangulaire horizontal, cintré

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : taillé, peint (faux marbre), doré, toile (support) : peinture à l'huile

Description matérielle

Les panneaux et les toiles sont rectangulaires avec en partie haute un ressaut central cintré.

Indexation iconographique normalisée

Sainte Germaine, mouton, fond de paysage, ville, sainte Madeleine pénitente

Description de l'iconographie

Retables peints en faux marbre gris et décorés de bas-reliefs rehaussés d'or : rinceaux, guirlandes et chutes de fruits, avec deux têtes d'angelots peintes au naturel. Les tableaux représentent sainte Germaine de Pibrac en prière au milieu de ses moutons et sainte Madeleine pénitente agenouillée au pied d'une croix que lui présentent des anges.

Dimensions normalisées

Retable de sainte Germaine : h = 210, la = 210. Retable de sainte Madeleine : h = 220, la = 220.

État de conservation (normalisé)

Élément, mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

Très mauvais état. Boiseries : assemblages disjoints, altération de la dorure et de la peinture, salissures importantes. Toiles : distendues (n'adhèrent plus complètement aux châssis), lacunes de la couche picturale (surtout sur sainte Germaine), salissures.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Auteur du projet

Champaigne Philippe de (d'après, peintre)

Siècle de création

18e siècle, 19e siècle

Description historique

Les deux éléments de retables sont sans doute du 18e siècle, les tableaux du 19e siècle.Sainte Germaine de Pibrac est copiée d'après la sainte Geneviève de Philippe de Champaigne (tableau à Bruxelles, musées royaux des Beaux-Arts de Belgique).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1976/11/16 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté : deux panneaux de retable, bois et leur toile (sainte Germaine de Pibrac ? et sainte Madeleine), XVIIIe-XIXe siècle.

Sources d'archives et bases de données de référence

Identification de l'original par R. Benoît-Cattin (2014).

Photographies liées au dossier de protection

SRI (04870200XA, 04870201XA)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2004

1/4
panneau de retable, tableau d'autel : sainte Germaine de Pibrac, vue générale
panneau de retable, tableau d'autel : sainte Germaine de Pibrac, vue générale
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image