POP

Plateforme ouverte du patrimoine

statuette : sainte Valérie céphalophore

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Statuette

Titre courant

Statuette : sainte Valérie céphalophore

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Limoges ; église paroissiale Saint-Michel-des-Lions

N° INSEE de la commune au moment de la protection

87085

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Limoges

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Michel-des-Lions

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100343

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans une niche trésor ménagée dans le mur nord de la chapelle de la Grande Confrérie de Saint-Martial

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers sculpté

Matériaux et techniques d'interventions

Bois (monoxyle) : taillé, peint, doré

Description matérielle

Statue monoxyle comportant une terrasse. Seule la partie supérieure du revers est actuellement travaillée (la partie inférieure très vermoulue a disparu). Une plaque de cuivre est clouée sur la façade du socle.

Indexation iconographique normalisée

Sainte Valérie (sainte céphalophore, agenouillé)

Description de l'iconographie

La sainte est représentée après sa décollation, au moment où, agenouillée, elle présente sa tête à saint Martial. Elle est vêtue d'une cotte étroitement ajustée aux bras et à la taille, s'évasant à partir des hanches. Par-dessus, un surcot d'apparat sans manches, très échancré et cintré, épouse l'arrondi des hanches. Dans un mouvement très élégant des mains, la sainte présente sa tête : la main gauche se creuse pour soutenir le cou, l'autre s'allonge délicatement contre la tempe. Les yeux sont clos, la couronne richement orfévrée avec de faux cabochons en bois rapportés. Les cheveux bruns tombent en un flot ondulé.

Dimensions normalisées

H = 62,5 ; la = 29 ; pr = 22

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre restaurée en 1993 par Daniel Nicaud ; mise en place d'une fixation de sécurité par Jean Férignac et Cie en 1995. La partie inférieure de la statue est mutilée au revers.

Inscription

Inscription concernant le propriétaire

Précisions sur l'inscription

Inscription gravée sur la plaque de cuivre placée en façade de la terrasse : J'appartiens à la/Gde Confrérie de Saint-Martial.

Historique

Lieu de création

Limousin

Siècle de création

1er quart 15e siècle

Description historique

Cette statue de sainte Valérie céphalophore a été réalisée en Limousin dans le 1er quart du 15e siècle. Elle a été retrouvée en 1939 sous l'autel de saint Martial, et appartient à la Grande Confrérie de Saint-Mart- ial.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association cultuelle

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1993/11/19 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté : début du 16e siècle. Inscrite par erreur au titre objet par arrêté préfectoral du 12/01/1976, puis désinscrite par arrêté préfectoral du 25/08/1976.

Numéro de l'arrêté de protection

OM/93-87/N° 305

Photographies liées au dossier de protection

SRI (93871527XA, 93871530XA, 93871531XA, 93871534XA, 91870926X)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1997

1/45