croix-reliquaire à double traverse

Désignation

Dénomination de l'objet

Croix-reliquaire

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Croix-reliquaire à double traverse

Titre courant

Croix-reliquaire à double traverse

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Le Dorat ; collégiale Saint-Pierre-ès-Liens

Numéro INSEE de la commune

87059

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Le Dorat

Nom de l'édifice

Collégiale Saint-Pierre-ès-Liens

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100297

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Pièce arrière de la sacristie, dans une vitrine

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie, glyptique

Matériaux et techniques d'interventions

Argent : repoussé, ciselé, filigrané, doré, bois, pierre semi-précieuse : taillé en cabochon, taillé en facettes, taillé en intaille

Description matérielle

Croix à double traverse. L'âme de bois est recouverte de plaques d'argent partiellement dorées et clouées. La croisée inférieure est carrée, l'autre est de forme circulaire et comporte un petit réceptacle cruciforme. Les plaques d'argent des côtés sont modernes. Le décor du revers est réalisé au repoussé. A l'avers un réseau de filigranes accueille 43 éléments rapportés montés à bâte, pierres ou verroterie, dont trois de forme ovale sont taillés en intaille et sont placés aux extrémités des bras inférieurs (grenat ? pour celle de gauche, améthyste pour celle de droite) et sur la partie inférieure du montant (cornaline).

Indexation iconographique normalisée

Ornementation (à cabochon, à rinceau, à perle, à fleur, à quatre feuilles, à fleuron), cheval, personnage (en buste)

Description de l'iconographie

L'avers est intégralement recouvert de filigranes en rinceaux perlés et dorés. Les intailles représentent : un cheval dressé sur ses postérieurs s'appuie à un rocher au sommet duquel est placé un arbuste qu'il broute (bras gauche), un cheval ailé (bras droit) et un personnage en buste de profil (sur le montant). La croisée inférieure et l'extrémité supérieure du montant comportent des plaquettes rectangulaires. Au revers, la croisée supérieure est marquée d'une marguerite, l'autre d'un quatre-feuill- es ; à chaque extrémité un fleuron est repoussé. Les plats sont bordés d'une petite moulure qui agrémente également leur centre.

Dimensions normalisées

H = 30,9 ; traverse supérieure : l = 10,1 ; traverse inférieure : l = 14,5, pr = 1,8

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

En 1960 cette croix présentait la trace de réparations anciennes à l'étain ; elle avait perdu son médaillon central et quelques pierres ou intailles. Oeuvre restaurée en 1961-1962 par Lucien Toulouse (Paris) : il a démonté et nettoyé les éléments, retiré l'étain, complété le revêtement métallique sur les champs et le revers, remonté la croix et ajouté des pierres dans les chatons vides.

Historique

Lieu de création

Limousin (?)

Siècle de création

Limite 12e siècle 13e siècle, Antiquité (?)

Description historique

Cette croix-reliquaire a vraisemblablement été réalisée en Limousin, à la fin du 12e siècle ou au début du 13e siècle. Les intailles sont-elles des remplois ou des imitations de l'antique ?

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1891/06/20 : classé au titre objet

Photographies liées au dossier de protection

SRI (98871579XA, 98871581X, 98871582XA, 98871584XA)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1997

1/13
croix-reliquaire à double traverse
croix-reliquaire à double traverse
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image