baiser de paix : la Déploration

Désignation

Dénomination de l'objet

Baiser de paix

Titre courant

Baiser de paix : la Déploration

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Limoges ; cathédrale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

87085

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Limoges

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100333

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Lieu de déplacement de l'objet

Oeuvre volée

Informations relatives aux vols

Oeuvre volée en 1908.

Description

Catégorie technique

Émaillerie

Matériaux et techniques d'interventions

Cuivre : peinture à l'émail

Description matérielle

Plaque de cuivre peinte à l'émail, de forme rectangulaire verticale. Elle semble entourée d'un encadrement.

Indexation iconographique normalisée

Déploration

Description de l'iconographie

La Vierge nimbée est accroupie au centre de la plaque, elle est vêtue d'une robe sombre et d'un ample manteau passé en voile sur la tête. Représentée légèrement de côté, ses mains sont jointes en prière vers la gauche tandis que la tête est tournée de l'autre côté. Devant elle est étendu le corps blanchâtre du Christ qui porte les stigmates. Saint Jean, à gauche, le retient par les épaules. Le saint est représenté de face, à l'avant d'une large auréole. A droite, sainte Madeleine agenouillée porte un mouchoir à ses yeux larmoyants. Le second plan est rythmé par les montants des trois croix, celles des côtés portent encore les larrons. La ville de Jérusalem est représentée en arrière plan. Les chairs sont modelées en rouge violacé appliqué seulement dans les ombres ou demi-teintes. Le sujet tout entier, ciel, paysage et vêtements, a été autrefois rehaussé d'or avec une profusion et une délicatesse remarquables. Le ton bleu assez vif placé sous les blancs des nus et qui ressort dans tous les traits enlevés à la pointe est une particularité de ces émaux (d'après sources).

Dimensions normalisées

H = 11,8 ; la = 9,8

Précisions sur l'état de conservation

Rehauts de dorure à l'état de traces.

Historique

Lieu de création

Limousin, 87, Limoges

Siècle de création

Limite 15e siècle 16e siècle

Description historique

Cet émail de fabrication limousine, de la fin du 15e ou du début du 16e siècle, a parfois été attribué à l'atelier des Pénicaud. Un récolement en date du 9 octobre 1944 le mentionne volé depuis 1908. Le catalogue de l'Exposition des sciences et arts appliqués à l'industrie à Limoges en 1886 (chapitre IV, notice 4, p. 12-13) décrit : 'Deux Baisers de paix - Scènes de la Passion. Plaques en émaux de couleur, rehauts d'or. - Rect. H. 0, 118, L. 0, 098'. L'arrêté de classement porte également la mention 'baisers de paix' au pluriel. Enfin le journal 'Le Matin', dans son édition du 26 mai, mentionne le vol de deux 'baisers de paix' du 15e siècle, représentant Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1891/08/25 : classé au titre objet

Précisions sur la protection

Liste départementale de 1974 : baiser de paix, le Christ entre saint Jean et sainte Madeleine, 15e siècle.

Photographies liées au dossier de protection

SRI (00870938)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

1/2
Statuette de saint Martin encadrée de deux baisers de paix : Christ en croix, Déposition de croix
Statuette de saint Martin encadrée de deux baisers de paix : Christ en croix, Déposition de croix
Ministère de la culture (France), Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Diffusion RMN-GP
Voir la notice image