châsse dite de Geoffroy du Chalard

Désignation

Dénomination de l'objet

Châsse

Appelation d'usage

Châsse de Geoffroy du Chalard

Titre courant

Châsse dite de Geoffroy du Chalard

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Haute-Vienne (87) ; Le Chalard ; église paroissiale de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge

Numéro INSEE de la commune

87031

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Limousin

Canton

Saint-Yrieix-la-Perche

Nom de l'édifice

Église paroissiale de l'Assomption-de-la-Très-Sainte-Vierge

Référence Mérimée de l'édifice

PA00100265

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Trésor

Lieu de déplacement de l'objet

Oeuvre volée partiellement

Informations relatives aux vols

La plaque de pignon cintrée a disparu au début du siècle. La châsse a été volée en mai 1981, seule l'âme de bois a été repêchée dans un cours d'eau, puis quatre des cinq plaques du parement ont été retrouvées en 1984 (il manque la plaque du Christ travaillée au repoussé).

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie, émaillerie

Matériaux et techniques d'interventions

Cuivre : repoussé, ciselé, doré, émail champlevé, décor rapporté, estampage, bois : estampage

Description matérielle

La châsse est constituée d'une caisse rectangulaire, sur quatre pieds, couverte d'un toit en bâtière ouvrant à l'arrière. L'âme de bois, estampée de fleurs de lys au pignon, est recouverte de plaques de cuivre comportant un décor émaillé et des figures d'applique en cuivre doré, à l'exception d'une plaque (volée) travaillée au repoussé. Toutes les plaques sont rectangulaires, sauf une plaque de pignon cintrée au sommet comportant une entrée de serrure à gauche (volée). Les pieds sont renforcés de plaques de cuivre estampées de fleurs de lys.

Indexation iconographique normalisée

Ornementation (à rinceau, à palmette), Christ glorieux, le Tétramorphe, apôtre

Description de l'iconographie

Trois des plaques conservées (une à gauche sur la caisse et une de chaque côté du toit) présentent chacune trois figures d'apôtres rapportées sur fond émaillé à décor de rinceaux et de palmettes. Au centre du rampant est placée la 4e plaque conservée représentant le Christ glorieux dans une mandorle cantonnée du Tétramorphe, les figures étant rapportées sur fond d'émail. La 5e plaque (volée), non émaillée, représente également le Christ entouré du Tétramorphe : elle était placée anciennement sur le rampant du toit, puis sur un pignon. L'autre plaque de pignon (volée), cintrée dans sa partie supérieure, présentait sur fond d'émail une grande figure en réserve d'apôtre assis.

Dimensions normalisées

H = 45,2 ; l = 56,8 ; la = 22,2

État de conservation (normalisé)

Manque, oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

De nombreuses plaques manquent puisqu'il n'en subsiste que 4 sur la châsse. Une figure d'applique d'apôtre a disparu sur la plaque située à gauche sur le rampant. Oeuvre restaurée en 1962-1964 et 1985 par l'atelier Toulouse. De très nombreux éclats d'émail étaient à noter sur la plaque cintrée disparue.

Historique

Lieu de création

Limousin

Siècle de création

Milieu 13e siècle

Description historique

Cette châsse émaillée, de fabrication limousine du milieu du 13e siècle, contient les reliques de saint Geoffroy à l'exception de la calotte crânienne. Seules quatre plaques sont aujourd'hui encore en place, quatre autres manquent : en 1860, M. Germeau, préfet de la Haute-Vienne, fit l'acquisition d'une plaque représentant 3 apôtres rapportés sur fond émaillé, qui passa en 1868 dans les collections du musée de Sèvres puis en 1934 dans celles du musée des thermes et de l'hôtel de Cluny à Paris (inv. CL 21964), où elle se trouve toujours ; une plaque, représent- ant la Vierge tenant l'Enfant Jésus dans une gloire elliptique supportée par quatre anges, existait encore en 1857 et avait déjà disparu en 1890 ; une plaque de pignon cintrée et percée d'une entrée de serrure, représentant sur fond d'émail une grande figure en réserve d'apôtre assis, a disparu au début du 20e siècle ; enfin une plaque non émaillée, représentant le Christ entouré du Tétramorphe, n'a pas été retrouvée après un vol en 1981.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1891/06/20 : classé au titre objet

Référence(s) d'exposition(s)

"Légende dorée du Limousin", musée du Luxembourg, décembre 1993-mars 1994

Photographies liées au dossier de protection

SRI (93870914XA, 93870917XA, 93870915XA, 93870918XA, 93870916XA, 93870886X, 93870887X, 93871444X, 95871289XB, 00870156, 00870157)

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

1997

1/16
châsse dite de Geoffroy du Chalard
châsse dite de Geoffroy du Chalard
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image