autel ; degré d'autel ; gradin d'autel ; tabernacle ; retable

Désignation

Dénomination de l'objet

Autel, degré d'autel, gradin d'autel, tabernacle, retable

Titre courant

Autel ; degré d'autel ; gradin d'autel ; tabernacle ; retable

Localisation

Localisation

Occitanie ; Tarn-et-Garonne (82) ; Montauban ; cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Numéro INSEE de la commune

82121

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Midi-Pyrénées

Nom de l'édifice

Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Référence Mérimée de l'édifice

PA00095799

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : doré à la feuille, doré, peint (polychrome)

Description matérielle

Ensemble composite formé d'un devant d'autel en bois partiellement doré. Les chaires des personnages sont peintes au naturel. Le gradin d'autel et le tabernacle s'inscrivent dans une large et riche composition architecturée en bois dorée, à plusieurs étages, de style maniériste : colonnes torses, coquilles cabochons rouge (glacis rouge sur feuille d'argent et vert) et (glacis vert sur feuille d'or)... Par derrière, un retable en bois partiellement doré est flanqué de deux colonnes torses supportant un entablement et un fronton cintré, brisé.

Indexation iconographique normalisée

Vierge à l'Enfant, ange, angelot, raisin, coquille

Description de l'iconographie

Autel : deux anges au milieu de rinceaux d'acanthes tiennent une mandorle dans laquelle s'inscrit une Vierge à l'Enfant, debout. Tabernacle : angelot, coquille s et rinceaux contribuent à la riche ornementation de cet élément architecturé. Retable : les colonnes torses sont parsemées de grappes de raisin ; angelots sur l'entablement.

Dimensions normalisées

Dimensions de l'autel : h= 100 ; l= 275 ; pr= 65

État de conservation (normalisé)

Oeuvre composite

Précisions sur l'état de conservation

Nombreux manques, notamment d'angelots. Manques de polychromie et de dorure. Nombreux repeints et ajouts. Encrassement ; infestation active.

Historique

Siècle de création

1ère moitié 17e siècle, 4e quart 19e siècle

Année de création

1890

Description historique

Un échange de courrier entrer le ministre en charge des Cultes et l'architecte diocésain Rochet, en date de 1890, indique que le chanoine archiprêtre de la cathédrale fait édifier un autel avec retable par un menuisier de Montauban en utilisant de vieilles boiseries de style Louis XIII et Louis XIV dont quelques-unes ne manquent pas d'intérêt et qu'il souhaite placer dans une chapelle de la cathédrale. Le ministre autorise la mise en place de cet autel. La façade de l'autel et l'ensemble du tabernacle sont de la première moitié du 17e siècle, mais de factures très différentes. Le retable est de la fin du 19e siècle, mais avec des réemplois d'éléments plus anciens, notamment les angelots. L'ensemble a été très remanié dans les années 1890 : les colonnes torses et la partie supérieure (entablement et fronton brisé) pourraient être de cette période. Figure dans l'inventaire dressé suite à la séparation des églises et de l'Etat, au même emplacement.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1998/11/20 : inscrit au titre objet

Numéro d'inventaire affecté à l'objet

EM148

Sources d'archives et bases de données de référence

Inventaire 2010-2011 d'Etienne Bertrand ; Archives nationales, F/19/7757.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire du mobilier de la cathédrale

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2008, 2010