orgue de tribune : partie instrumentale de l’orgue

Désignation

Dénomination de l'objet

Partie instrumentale de l’orgue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Orgue de tribune

Titre courant

Orgue de tribune : partie instrumentale de l’orgue

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Yvelines (78) ; Mantes-la-Jolie ; église Notre-Dame (ancienne collégiale

Numéro INSEE de la commune

78361

Nom de l'édifice

Église Notre-Dame (ancienne collégiale

Description

Catégorie technique

Facture d’orgue

Description matérielle

La partie instrumentale est composée de trois claviers de 56 notes et d’une pédale de 30 notes. La console est indépendante, placée devant la façade Est, tournée vers la galerie du triforium. L’alimentation en vent comprend deux réservoirs primaires, de Merklin, à deux plis compensés, trois réservoirs secondaires, portevents en sapin, turbine. Deux sommiers à gravures, diatoniques, pour le grand-orgue, deux sommiers à gravures, diatonique pour le positif, un sommier unique à gravures pour le Récit, deux sommiers à gravures pour la pédale. Le tirage des jeux est mécanique. Le tirage des notes est mécanique avec machine Barker.

Inscription

Signature (sur l’oeuvre) ; lieu d’exécution (sur l’oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Plaque sur la console : Manufacture de Gdes Orgues, J. Merklin & Cie, Paris

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Merklin Joseph (facteur d’orgues)

Siècle de création

4e quart 19e siècle

Année de création

1897

Description historique

En 1897 un grand orgue est commandé à Joseph Merklin qui réutilise des éléments de l’orgue de choeur de 1844 de Daublaine et Callinet. La Commission des Beaux-Arts refuse son implantation en tribune afin de ne pas masquer le revers de la façade. L’orgue est donc installé sur la tribune de la tour nord, à la hauteur du triforium. La façade principale, donnant vers la nef est dessinée par l’architecte Alphonse Simil, la façade latérale donnant vers le triforium est l’ancienne façade récupérée de l’orgue de choeur. Transformé au cours du XXe siècle, l’orgue est muet depuis 1970 Il est sauvé de la destruction par l’installation en 1988 sur une tribune en béton d’un grand-orgue neuf de Georges Danion.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2018/06/12 : classé au titre objet

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Orgue de tribune

Référence de l'ensemble

PM78002283