tableau : Prédication de saint Paul ou Aveuglement d'Elymas

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : Prédication de saint Paul ou Aveuglement d'Elymas

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Seine-et-Marne (77) ; Meaux ; cathédrale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

77284

Canton

Meaux

Nom de l'édifice

Cathédrale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

PA00087087

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Contre le mur nord

Description

Catégorie technique

Peinture

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile

Indexation iconographique normalisée

Saint Paul aveuglant Elymas

Dimensions normalisées

H = 400 ; l = 500 (environ)

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Inscription

Inscription

Historique

Auteur du projet

Sanzio Raffaello, dit : Raphaël (d'après, peintre)

Etape de création

Copie

Siècle de création

17e siècle

Description historique

D'après l'étude préalable de restauration, ce tableau fait partie "d'un ensemble de douze oeuvres offertes par Louis XV en 1752 à Monseigneur La Roche de Fontenille, évêque de Meaux. Le don a été démantelé au 19e siècle (en 1855, les douze copies étaient encore en place dans la cathédrale de Meaux), seules trois oeuvres (sont encore conservées dans la cathédrale : les deux tableaux du martyre de saint André et l'aveuglement d'Elymas). Cette toile fut peinte d'après une tapisserie elle même réalisée sur les cartons de Raphaël. Les cartons peints par Raphaël Sanzio (1483 - 1520) en 1515 pour le pape Léon X (1513 - 1521) sont aujourd'hui conservés au Victoria and Albert Museum à Londres. Ils furent créés pour orner la chapelle Sixtine de tapisseries. Plusieurs tapisseries ont été réalisées d'après ces cartons, une série à Bruxelles pour le Vatican, et une série réalisée par la manufacture de Mortlake pour Charles 1er d'Angleterre. (...) En 1649,les collections royales d'Angleterre firent l'objet d'une vente et (la tapisserie de L'aveuglement d'Elymas) fut achetée par Abel Servien, surintendant des finances. Mazarin l'acquiert en 1659 à la mort de Servien. La tapisserie entre alors dans la collection de Louis XIV à la mort de Mazarin. Le peintre (de l'aveuglement d'Elymas de Meaux) (anonyme) aurait donc été en mesure de réaliser une copie en France d'après la tapisserie de Mortlake ou au Vatican d'après la tapisserie de Bruxelles. (...) Aujourd'hui, le mobilier national conserve une tapisserie de Saint Paul frappant Elymas d'aveuglement. (...) Deux copies existent (...) l'une aurait pu être peinte par Nicolas Pierre Loir en 1650 d'après la tapisserie de Mortlake, elle est conservée dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. L'autre, celle conservée dans la cathédrale de Meaux, aurait pu être peinte par Boulogne l'Aîné à Rome, d'après la tapisserie de Bruxelles." Un carton de tapisserie d'après le tableau de Raphaël par Michel Corneille (fils ?) est également conservé à la Pinacothèque du Vatican.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

1982/04/28 : inscrit au titre objet

Sources d'archives et bases de données de référence

Base des objets mobiliers de la conservation des antiquités et objets d'art de Seine-et-Marne, 2019 : référence 77AOA4200 (Céline Aulnette) ; Notice AgrEgée OKDY51 ; CHEVALIER-MENU A., Etude préalable à la restauration, 2009.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel