bureau plat

Désignation

Dénomination de l'objet

Bureau

Titre courant

Bureau plat

Localisation

Localisation

Normandie ; Seine-Maritime (76) ; Rouen ; Palais de Justice

Numéro INSEE de la commune

76540

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Haute-Normandie

Nom de l'édifice

Palais de Justice

Référence Mérimée de l'édifice

PA00101007

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bureau du premier président (mai 1996), antichambre

Description

Catégorie technique

Menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Bois

Description matérielle

Bois de rose et de violette, bronzes ciselés dorés.

Dimensions normalisées

H = 78 ; l = 127 ; pr = 70

Précisions sur l'inscription

Estampille Dubois, visible sur le dessous de la traverse du côté droit.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Dubois Jacques (ébéniste)

Siècle de création

3e quart 18e siècle

Année de création

1760 vers

Description historique

Cet élégant bureau d'excellentes proportions qui dispose de trois tiroirs en ceinture est l'oeuvre de Jacques Dubois. Provient-il de l'ancien hôtel de la première présidence ? La municipalité s'y est installée au temps de la Révolution, ce qui a pu préserver une partie du mobilier qui s'y trouvait jusqu'à ce que les nouvelles juridictions prennent possession des lieux, le palais de justice d'alors étant trop exigu et la mairie préférant elle-même s'établir dans l'abbaye Saint-Ouen plus spacieuse. ce meuble peut aussi avoir été acquis au XIXe siècle par la juridiction qui cherchait à renouer avec son passé. La plupart des objets mobiliers conservés à la Cour ont, en effet, été achetés ou reçus en donation entre 1816 et 1866. aucune trace de l'origine exacte du bureau n'a pu être découverte. Jacques Dubois est né à Pontoise dans une famille d'ébénistes. Sa mère Marguerite Dubois était née Montigny. Elle était la grand-tante de Philippe-Claude Montigny (reçu maître en 1766) et la veuve en premières noces de Nicolas Gérard. Elle avait eu de ce premier mariage un fils, Noël Gérard, l'un des plus importants ébénistes et marchands des années 1720-1730. Il est plus que probable que c'est grâce à son demi-frère que Jacques Dubois vint s'installer à paris et apprit son métier d'ébéniste. En 1730, lors de son mariage avec Marie-Madeleine Brachet, il résidait déjà à Paris et eût Noël Gérard pour témoin. L'importance de l'atelier de celui-ci incite à penser que Jacques Dubois devait y travailler. A moins qu'il n'ait été libre dans le faubourg Saint-Anointe où il habitait rue de Charenton revendant des meubles à son demi-frère. Toujours est-il que Jacques Dubois ne se fit recevoir maître ébéniste que très tard, en 1742, à l'âge de 48 ans et six ans après la mort de Noël Gérard. En 1750, il fut élu juré de sa corporation pour deux ans. En 1763, il fut choisi comme expert lors de la succession de Jean-François Oeben. Il habitait alors toujours rue de Charenton en face de l'hôtel des mousquetaires noirs. Il meurt la même année. Ses deux fils Louis et René avaient été reçues maîtres ébénistes en 1755. L'atelier fut repris par le cadet qui avait alors 26 ans. La production de Jacques Dubois est importante. Elle consiste pour l'essentiel en des meubles de luxe, principalement des secrétaires et des bureaux, certains en laque de Chine ou du Japon. Coûteuse elle était destinée aux marchands-merciers qui la revendaient à une clientèle aisée. Le style de ses marqueteries de bois de bout et de fleurs en bois de violette sur fond de bois satiné ets très reconnaissable : il est gracile. Le dessin des bureaux plats qui fût l'une de ses spécialités (cf le bureau dit de Vergennes au musée du Louvre) suit un rythme particulier avec la séparation des tiroirs très marquée par un galbe fort.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1997/10/20 : classé au titre objet

Numéro de l'arrêté de protection

OM/97-76/N°304

Photographies liées au dossier de protection

Dia CAOA 76

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel