tableau et son cadre : Portrait de la Bienheureuse Marguerite de Savoie

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau ; cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Portrait de la Bienheureuse Marguerite de Savoie

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; 73 ; Saint-Pierre-de-Curtille ; abbaye de Hautecombe

Numéro INSEE de la commune

73273

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Canton

Bugey savoyard

Nom de l'édifice

Abbaye de Hautecombe

Référence Mérimée de l'édifice

PA00118305

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Appartements royaux, salon, mur sud

Description

Catégorie technique

Peinture ; menuiserie

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile ; bois : taillé, doré

Indexation iconographique normalisée

Bienheureuse ; ange : couronne, flèche ; paysage

Description de l'iconographie

Portrait de la Bienheureuse Marguerite de Savoie (vers 1382 ou 1390-1464). La bienheureuse est en béatitude, angelot présentant une couronne, ange la désignant de ses trois flèches (allégorie des trois lances offertes par Jésus) et indiquant le Ciel aux nuées peuplées d'angelots, un paysage classique en arrière-plan.

Dimensions normalisées

H = 73,2, la = 47,8 (sans cadre) ; h = 80,5, la = 55 (avec cadre)

Inscription

Inscription ; date

Précisions sur l'inscription

Inscription et date (sur le cartel du cadre) : Marguerite de Savoie (1439-1483) ; inscription (au dos) : SM 2762 – PPU.

Historique

Siècle de création

19e siècle

Description historique

Tableau d'école italienne provenant des anciennes collections royales. Marguerite de Savoie, dite la Grande, née à Pignerol vers 1382-1390, fille d'Amédée de Savoie-Achaïe, comte de Piémont, prince d'Achaïe et de Morée et de Catherine de Genève, épouse le 20 octobre 1402-17 janvier 1403, Théodore II de Montferrat mort le 2 décembre 1418. Marquise et régente de Montferrat, elle refusa d'épouser en secondes noces Philippe Marie Visconti et entra dans le Tiers Ordre de Saint-Dominique sous l'influence de saint Vincent Ferrier. Elle fonda une congrégation à Alba puis le monastère de Sainte-Marie-Madeleine en 1441 à Alba avec approbation du pape Eugène IV, accusé un temps d'être un foyer de l'hérésie vaudoise par ses détracteurs. Elle contribua à la fin du Schisme en conseillant à son cousin l'anti-pape Félix V (le duc Amédée VIII de Savoie) de renoncer à la tiare. Morte à Alba le 23 novembre 1464. Béatifiée le 9 octobre 1669. Jésus lui serait apparu en lui offrant le choix entre trois lances : symboles de la maladie, de la calomnie, de la persécution ; elle les prit toutes les trois.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Date et typologie de la protection

2008/02/22 : inscrit au titre objet

Observations

Fiche CAOA et photographie manquantes.

Sources d'archives et bases de données de référence

Base objets mobiliers de la conservation des antiquités et objets d'art de Savoie : 3646.

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets inscrits MH

Dénomination du dossier

Dossier individuel