orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue

Désignation

Dénomination de l'objet

Partie instrumentale de l'orgue

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

598 : numéro notice ancienne base orgues

Titre courant

Orgue de tribune : partie instrumentale de l'orgue

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Eschentzwiller ; église catholique Saints-Pierre-et-Paul

Numéro INSEE de la commune

68084

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Canton

Habsheim

Nom de l'édifice

Église catholique Saints-Pierre-et-Paul

Référence Mérimée de l'édifice

PA68000003

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Tribune

Description

Catégorie technique

Facture d'orgue

Matériaux et techniques d'interventions

Bois, métal

Description matérielle

La partie instrumentale est composée de trois claviers (Positif de dos, 49 notes 6 jeux ; Grand Orgue, 49 notes 6 jeux ; Echo, 25 notes 3 jeux) et d'une pédale de 25 notes 2 jeux. La console est en fenêtre, avec claviers plaqués d'ébène et d'os. L'alimentation en vent se fait par trois soufflets cunéiformes à six plis, pouvant être actionnés à la main, et un ventilateur électrique. Sommiers à gravures : un chromatique avec ravalement diatonique pour le Positif, de Silberman, un diatonique pour le Grand Orgue ; un chromatique pour l'écho, deux diatoniques pour la Pédale. La traction des jeux et des notes est mécanique.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Orgue restauré par Quentin Blumenroeder en 2014-2016.

Historique

Lieu de création

Alsace, 67, Strasbourg, atelier de Jean André Silbermann

Lieu de provenance

Lieu de provenance : Alsace, 68, Colmar, couvent des Dominicains d'Unterlinden.

Siècle de création

2e quart 18e siècle

Année de création

1738

Description historique

Orgue construit en 1738 par Jean-André Silbermann pour l'église des Dominicaines du couvent d'Unterlinden de Colmar. En 1743, Jean-André Silbermann ajoute un positif de dos à son orgue. En 1792, l'orgue est vendu à Eschentzwiller et transféré par le facteur Jean-Joachim Henry de Thann. En 1849, l’instrument est transformé par les frères Berger, facteur d’orgues à Laufon, en Suisse. D’autres transformations sont réalisées en 1895 par Joseph-Antoine Berger, en 1930 par Alfred Berger, en 1954 par Alfred Kern, en 1954 par Alfred Kern et en 1989 et 2000 par Daniel Kern. L’instrument a été restauré selon son état d’origine en 2014-2016 par Quentin Blumenroeder.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1987/10/16 : classé au titre objet

Référence(s) de publication(s)

Orgues en Alsace, Inventaire technique des orgues du Haut-Rhin, vol.2, ARDAM, 1985.

Photographies liées au dossier de protection

Sans cliché

Références documentaires

Cadre de l'étude

Liste objets classés MH

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Orgue

Référence des l'ensemble

PM68000881

1/34
orgue de tribune, détails
orgue de tribune, détails
Ministère de la Culture (France), Médiathèque de l'architecture et du patrimoine (objets mobiliers), tous droits réservés
Voir la notice image