POP

Plateforme ouverte du patrimoine

5 porte-cierge de procession et 4 bâtons de procession de confrérie

Désignation

Dénomination de l'objet

Porte-cierge de procession (5) ; bâton de procession (4)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Bâton de procession de confrérie

Titre courant

5 porte-cierge de procession et 4 bâtons de procession de confrérie

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Obernai ; hôtel de ville

N° INSEE de la commune au moment de la protection

67348

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Canton

Obernai

Nom de l'édifice

Hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

PA00084853

Lieu de déplacement de l'objet

Alsace, 67, Obernai, collège Freppel

Description

Catégorie technique

Sculpture

Matériaux et techniques d'interventions

Bois : polychrome, doré

Description matérielle

L'ensemble dite 'série obernoise' se compose de quatre bâtons figuratifs exposés à l'hôtel de Ville que complètent cinq porte-cierges déposés dans une cave du collège Freppel. La plupart ont une hampe torsadée, ou partiellement torsadée, et de petits dais qui abritèrent des statues, disparues (cf. Le bâton n°3 de l'hôtel de Ville). L'un des cinq bâtons est plus richement orné que les autres. Le bâton n°1 de l'hôtel de Ville comporte en son milieu deux niveaux de statuettes sur console, la hampe combine un mélange de torsades et de cannelures. Le bâton n°2 présente le même système de décor, avec les deux niveaux de statuettes et comme le bâton n°3, il est dépourvu de bobèche. Le bâton n°4, quasiment complet présente une hampe à bobèche hexagonale, et, ornée de fines torsades imitant le cordage ; à mi-hauteur, un socle assez important reçoit une statuette ; il n'est pas exclu qu'il ait existé d'autres statuettes comme l'indique la présence de petits dais assez abîmés.

Indexation iconographique normalisée

Homme ; ange ; Christ ; Salvator mundi ; écu ; emblème ; globe ; saint Pierre ; saint Paul ; roue ; Vierge à l'Enfant ; sainte Barbe ; sainte Catherine ; torsade ; feuillage ; pampre

Description de l'iconographie

Le porte-cierge n°3 de l'hôtel de ville se distingue pour avoir conservé une petite statuette un peu naïve d'homme à mi-corps présentant un écu (armes d'Obernai ?) ; au-dessus de sa tête, emblème des tonneliers (?). Le bâton n°1 comporte au milieu 2 niveaux de statuettes : au niveau inférieur, des anges porteurs d'écus, le Christ sauveur tenant le globe et les saints Pierre et Paul au niveau supérieur. La bobèche du bâton n°1 est sculptée de trois bustes d'anges ailés dont l'un porte la roue emblématique de la corporation des meuniers. Le bâton n°2 présente aussi deux niveaux de sculptures : trois anges et au-dessus la Vierge à l'Enfant, sainte Barbe et sainte Catherine avec le glaive. Selon Christine Muller, il s'agit du porte-cierge de la corporation des boulangers. Le bâton n°4 a une hampe ornée de fines torsades imitant le cordage ; à mi-hauteur, la statuettes de sainte Catherine, sur un socle, reconnaissable à la roue de son supplice. L'un des cinq bâtons présente des pampres sculptés dans sa partie supérieure ainsi qu'une bobèche ornée de feuillage et de quatre têtes d'angelots, peut-être s'agit-il du porte-cierge de la corporation des vignerons ?

Dimensions normalisées

H = 300 (Dimensions approximatives des porte-cierges) ; Dimensions des statuettes en pied : h = 21

État de conservation (normalisé)

Manque ; mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

Manque : les statues situées dans les petits dais. Mauvais état : bâtons assez abîmés dans l'ensemble.

Inscription

Armoiries (?)

Précisions sur l'inscription

Armoiries (?) : de la ville d'Obernai.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Siècle de création

1er quart 16e siècle ; 17e siècle

Description historique

Vers 1520 et 17e siècle. Cette série de neuf porte-cierges sculptés datables des 16e et 17e siècles figurait auparavant dans l'ancien musée d'Obernai, mis en oeuvre par Hans Haug. Il estimait cette collection 'peut être unique au monde'. En effet, en Alsace les seuls exemplaires connus remontent aux 18e et 19e siècles. La série obernoise, relativement homogène, est datable des 16e et 17e siècles. R. Recht met l'accent sur la douceur des traits des statuettes qui renvoie à un sculpteur de l'entourage de Hans Wydyz. Cependant, il existe une différence de traitement entre sainte Catherine aux draperies amples et harmonieuse et les autres saints plus raides et schématiques. En dépit de ces variantes, les statuettes des trois bâtons n°1, 2 et 4 passent pour une production de l'atelier de Hans Wydyz dans les années 1520.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

2000/09/01 : classé au titre objet

Référence(s) de publication(s)

Recht Roland, Nicolas de Leyde et la sculpture à Strasbourg 1460-1525, Presse Universitaire de Strasbourg, 1987.- Exposition : Spätgotik aus Oberrhein, Karlsrhhue, 1970, n°153.

Photographies liées au dossier de protection

CAOA

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de rédaction de la notice

2002

1/10