POP

Plateforme ouverte du patrimoine

statue : Vierge à l'enfant

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Appellation d'usage

Nostra Senyora de la Salvetat (Notre-Dame-de-La-Salvetat) ; Nostra Senyora de les Lletres (Notre-Dame des Lettres)

Titre courant

Statue : Vierge à l'enfant

Localisation

Localisation

Occitanie ; Pyrénées-Orientales (66) ; Saint-Féliu-d'Amont ; église Notre-Dame

N° INSEE de la commune au moment de la protection

66173

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Languedoc-Roussillon

Canton

Millas

Nom de l'édifice

Église Notre-Dame

Référence Mérimée de l'édifice

PA00104113

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur

Description

Catégorie technique

Sculpture ; marbrerie

Matériaux et techniques d'interventions

Marbre (?) ; pierre (?)

Description de l'iconographie

La Vierge à l'Enfant est représentée vêtue d'une longue robe rouge ornée de motifs dorés, coiffée d'une couronne recouvrant un long voile retombant sur ses épaules. Elle tient un livre ouvert muni d'un signet qu'elle montre à son enfant ou aux fidèles, tandis que l'Enfant semble jouer avec un oiseau (symbole de la Trinité). L'Enfant est également vêtu d'une longue tunique, couleur bleu nuit. Tous deux arborent un large sourire, la tête légèrement inclinée sur le côté gauche.

Dimensions normalisées

H = 60 ; la = 18,5 ; pr = 18

Précisions sur l'état de conservation

Oeuvre étudiée par le Centre de conservation et de restauration du Conseil général des Pyrénées-Orientales.

Historique

Siècle de création

14e siècle

Description historique

Le style de cette statue en fait probablement une oeuvre de la première moitié du 14e siècle. Selon l'abbé Cazes, cette Vierge est dite Notre-Dame-de-La-Salvetat dès 1355, mais à partir du 17e siècle, elle jouit d'un autre vocable, celui de Notre-Dame de 'Les Llettres' (des Lettres), sans doute en référence à son livre ouvert ou aux noms propres gravés sur sa table d'autel (autel actuel de l'église), entremêlés de monogrammes, croix et autres signes rajoutés, tracés dit-on, de la main des pélerins du Moyen-Âge qui venaient dans ce sanctuaire faire leurs dévotions. La statue était jusqu'en 1972 au centre du retable du maître-autel de Lluis Generes, retable sans doute sculpté pour elle. Pendant la Révolution française, la statue aurait été mise à l'abri et remplacée par la Vierge dite de la portalada. Cette statue s'apparente à celle de Villefranche-de-Conflent.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Typologie de la protection

Classé au titre objet

Date et typologie de la protection

1988/11/02 : classé au titre objet

Référence(s) de publication(s)

Subes Marie-Pasquine, Mathon Jean-Bernard, Vierges à l'enfant médiévales de Catalogne, Corpus des Vierges à l'enfant (XIIe-XVe s.) des Pyrénées-Orientales, Presses Universitaires de Perpignan, 2013, 487p.

Photographies liées au dossier de protection

DOM

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

1/2